Municipales 2020-Au pays des élections sans pression épisode#3 : Bourecq




Le pitch: 62190, un code postal, huit communes, huit scrutins. Le 15 mars, les habitants sont invités aux urnes pour s’exprimer et élire leur maire. Mais les candidats au poste d’élu communal ne sont pas tous soumis au même stress, aux mêmes incertitudes. Si Lillers compte quatre listes de candidats, si Ecquedecques en compte deux fois moins, mais deux quand même, six de nos communes ne comptent qu’une seule liste. Bienvenue au pays des élections sans pression, avec cet épisode 3: Bourecq.

Toulon a Joshua Guilavogui, Bourecq a Julian Goulois.

Pour une première candidature en tant que tête de liste pour les municipales, Alain Barrois est plutôt vernis, puisque sa liste est la seule en course. Une particularité qui trouve son origine quelques mois en arrière. À cette époque, Alain Barrois, adjoint au maire en charge des affaires sociales et de la jeunesse, annonce, avec cinq autres élus, vouloir se mettre en retrait de la majorité et du maire de Bourecq, Paul-André Défossez : « On avait le sentiment de ne plus être écoutés, explique le candidat. Début décembre, j’ai annoncé que nous ferions une liste. On pensait qu’il y aurait une réaction, mais non.» En janvier, le premier magistrat en poste annonce qu’il ne briguerait pas de 3e mandat : un boulevard s’ouvre pour Alain Barrois et les siens. Ils seront seuls en lice. La constitution de la liste de 15 noms s’est faite rapidement : « Il y a quelques éléments qui sont venus d’eux-mêmes, explique le retraité âgé de 65 ans. La liste sera présentée dans un tract distribué samedi 7 mars, et dans lequel nous expliquons nos projets. »

Il faut des feux intelligents sur cette RD 943. Ça roule trop vite il faut arrêter ça…”

Premier d’entre eux et non des moindres : la sécurisation du village. Aux abords des écoles, mais pas que, loin de là. Alain Barrois veut en finir avec les vitesses excessives, dans le village, mais aussi sur la RD 943 qui coupe le village en 2. Cette idée de sécurisation n’est pas quelque chose d’anodin, puisque c’est sur ce sujet précis que le conseil municipal de Bourecq s’était divisé en deux : « Forcément, le fait que le maire ne reparte pas procure un peu de nostalgie. Nous l’estimons et nous avons été candidats avec lui. Mais nous n’étions plus sur la même longueur d’ondes, il y avait trop de désaccords notamment sur ce sujet de la sécurité. Il faut des feux intelligents sur cette RD 943. Ça roule trop vite il faut arrêter ça d’autant que maintenant, de l’autre côté de la route, au Marais, il y une cinquantaine d’habitations. Mécaniquement de plus en plus de gens passent là. » Retraité d’Arc International, Alain Barrois connaît bien cette nationale qu’il a vu évoluer du côté de Blaringhem par exemple. La nouvelle équipe municipale, qui sera sans doute élue au premier tour, entend s’y atteler rapidement. A.Top, Votre Info

La liste des candidats à Bourecq, par ordre alphabétique:

1 Alain Barrois
2 Carole Chmielewski
3 Sylvie Clabau
4 Jean-François Delannoy
5 Isabelle Delassus
6 Sylviane Delecœuillerie
7 Jimmy Derisbourg
8 Julian Goulois
9 Christophe Lecocq
10 Christian Lhoir
11 Michel Marien
12 Jacques Pailleux
13 Laurence Penin
14 Céline Ramelot
15 Francis Titrent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *