Dominique Caboche raconte sa maladie de Parkinson, “celui qu’elle n’a pas invité”

Il y a 7 ans, Dominique Caboche apprenait qu’elle était atteinte de la maladie de Parkinson. À 52 ans, sa vie change radicalement. Dans un ouvrage, qu’elle présentera à la médiathèque Louis-Aragon de Lillers le 4 septembre à l’occasion d’une séance de dédicaces, elle raconte la maladie, son quotidien, ses doutes, ses espoirs, son combat.

“Écrire pour crier ce que je ne pouvais pas dire”

Dominique Caboche

Originaire de Bruay-la-Buissière, mais installée à Robecq, Dominique Caboche fait le choix de quitter l’entreprise Bosal à Annezin à l’âge de 50 ans. La firme connaît de sérieuses difficultés, elle décide de laisser la place, et de vivre une retraite anticipée, mais bien méritée. Deux ans plus tard, la nouvelle tombe. La jeune quinquagénaire est atteinte de la maladie de Parkinson: “Il a d’abord fallu le temps de me remettre de la nouvelle, raconte Dominique. Puis je me suis mise à faire beaucoup d’activités: de la marche, du yoga, de la chanson… j’adore chanter! Je me soigne comme ça.” Elle enchaîne les séances de kiné aussi, et essaye l’hypnose: “C’est mon hypnothérapeute qui m’a conseillée d’écrire, pour crier ce que je ne pouvais pas dire à tout le monde. Ça devait rester au stade de la lettre brûlée, mais quand j’ai fait lire à mon praticien le premier jet, il m’a dit qu’il fallait faire quelque chose avec”

“Il devrait être remboursé par la Sécu!”

Hélène, une lectrice.

L’idée d’un livre est sur la table. Dominique rédige, et cherche la solution pour publier l’ouvrage: “Je souhaitais faire tout, toute seule. Ça m’occupe et ça me permet de ne pas penser à autre chose.” En mai 2021, son travail, “Parkinson, celui que je n’ai pas invité”, est publié. Et la rencontre avec les lecteurs est poignante: “J’ai reçu beaucoup de témoignages de personnes à qui mon livre a fait un bien fou”. Elle nous soumet ces écrits, venus d’un peu partout, même du Canada. Des lecteurs qui pour certains ont été directement ou indirectement confrontés à la maladie. “J’ai senti les larmes me brouiller la vue, je suis touchée au plus profond de moi par ce récit”. “Un beau message d’espoir de stabilisation de la maladie par la force et la persévérance.” “Quel merveilleux témoignage, ce livre devrait être remboursé par la sécu!”

À Lillers le 4 septembre
Jean-François Mercier, l’hypnothérapeute de Dominique, lui livre aussi un joli témoignage: “Travailler en-dedans soi quotidiennement demande beaucoup d’énergie, de temps, de patience, de discipline, de détermination, de volonté, d’humilité, c’est ce que tu déploies depuis…”
Un livre libérateur en somme, pour le lecteur, et pour l’auteure évidemment, qui sera donc en dédicace, samedi 4 septembre à Lillers, de 9h à 12h. Le public aura l’occasion de rencontrer Dominique Caboche, impatiente d’échanger avec de futurs lecteurs, et qui espère aussi, un jour, voir son livre sur les étals des librairies. Christophe Vincent – Votre Info

L’événement Facebook ici

La page Facebook de l’ouvrage ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *