Lillers: un nouveau club de football à la rentrée de septembre




Des mois que ce passionné de football y réfléchit. C’est désormais une certitude, il y aura un nouveau club de football à Lillers à la rentrée de septembre. “J’apprécie le travail qui est fait au Football Club de Lillers, et nous ne serons pas là pour faire de l’ombre à qui que ce soit, ni pour faire concurrence. D’ailleurs on songe sérieusement à s’inscrire en fédération Ufolep, moins coûteuse que la FFF. Et ça montrera bien qu’on n’est pas là pour embêter le monde.”
Le futur président, qui préfère garder l’anonymat jusqu’à l’assemblée générale constitutive de l’association, programmée fin juillet, avance une raison un peu surprenante, mais qui se comprend complétement: “J’ai joué au football pendant 26 ans, dont 7 ans à Lillers chez les jeunes. À l’époque, jouer sur le stade du Brûle était une immense fierté. On n’y avait accès qu’à de trop rares occasions. Autour de moi, j’ai quelques amis, tous anciens joueurs, qui aimeraient reprendre le foot. Sauf qu’à nos âges, on a tous au moins 35 ans, jouer sur un terrain synthétique c’est un peu compliqué. C’est très mauvais pour les articulations, tu joues une heure tu as mal au dos pendant une semaine… alors s’entraîner et jouer, c’est impossible! Et puis on ne va pas se mentir, ça va trop vite pour nous.”
Pas de subvention municipale
Pour l’heure, rien n’est fait concernant le terrain, mais le dirigeant est plein d’espoir avec une demande de mise à diposition du terrain qui doit partir en mairie dans les prochains jours. “Je ne pense pas qu’on va gêner qui que ce soit. On ne demandera pas de subvention municipale, et on s’engage auprès de la Ville à entretenir le terrain par nos propres moyens, et ce trois fois par semaine. Une dizaine de chèvres sur la pelouse à chaque entraînement et au match du week-end, ça devrait être suffisant pour se passer des services des espaces verts.” Le nom du futur club lillérois: BHL, comme les Brouteurs d’Herbe de Lillers. A.Top, Votre Info
NB: N’hésitez pas à jeter un œil au calendrier, au cas où…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *