Covid-19: le Gouvernement français touche le fond, le Préfet du Pas-de-Calais continue de creuser

Boire sans enlever le masque… c’est permis?

À croire qu’il s’agit d’un concours. Le concours de celui qui édictera la mesure la plus absurde. Lundi 27 décembre le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran avaient pourtant déjà mis la barre très haut. Trois jours plus tard, le préfet du Pas-de-Calais, en bon exemple qu’il est pour nous tous, a enfoncé le clou. Dans le petit orteil.

Plutôt que d’interdire purement et simplement les festivités du Nouvel an (parce que, après tout si il y a vraiment un danger pourquoi prendre ce risque?) le duo de choc a annoncé des mesurettes incompréhensibles, à commencer par cette sublime interdiction de boire debout. Dormir debout en revanche est d’évidence encore admis.

Le Gouvernement est heureux de vous présenter sa petite sœur, Mesurette junior: l’interdiction de boire et de manger dans les transports. Y compris les trajets longs. Si vous aviez prévu de faire un Lillers – Marseille, on ne saurait que trop vous conseiller de bien manger avant, et d’investir dans un camelbak. La tétine sous le masque, on a essayé, ça passe. Heureusement, le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, est venu préciser en pompier de service que cette nouvelle directive serait appliquée avec “pragmatisme et discernement”. Merci mon petit bonhomme, les malades pourront prendre leurs cachets, les enfants n’arriveront pas desséchés sur la Canebière. En clair, rien ne change parce que mesure inapplicable. Peut-être messieurs, au prix auquel vous êtes payés (par l’argent du contribuable) aurait-il fallu penser de nouvelles mesures “avec pragmatisme et discernement”. On dit ça au hasard.

On vous passe l’interdiction du pop-corn dans les cinoches, mesure inutile (encore) d’un point de vue épidémique, mais appréciée des cinéphiles (c’est vrai quoi, la main plongée dans le paquet – de pop-corn – au moment où Jean le magnifique s’apprête à donner une leçon de démocratie, nous y reviendrons plus bas, c’est insupportable). On respecte le geste, rien que pour les amoureux des salles obscures.

Cette conférence de presse (désolé nous sommes un peu long mais on en a gros sur la patate en cette fin d’année) a été aussi l’occasion d’annoncer des restrictions pour les stades, salles de spectacle et de sport. 5000 personnes en extérieur, 2000 dans les salles. Et pas de concerts debout. Un exemple un seul, au stade Bollaert à Lens, seule une tribune pourra assister au match Lens-Lille en Coupe de France: la Marek. Le c(h)œur et les poumons du stade. On vous laisse réfléchir 10 secondes, et imaginer, d’un point de vue sanitaire, le bienfondé du bazar. 10 secondes, c’est sans doute ce qu’il a fallu à nos représentants pour pondre de telles âneries, ce n’est pas possible autrement. Au passage, comme depuis le début de cette pandémie, la culture en prend un sérieux coup.

Ces dernières annonces auraient pu encore être acceptées, nous ne sommes plus à dix incohérences près, si le sieur Castex n’avait pas eu la bonne idée de balancer, comme ça, en réponse à une question pertinente d’un journaliste, telle une poche accoudée au comptoir qui donne son avis politique plutôt qu’un chef de Gouvernement, que ces dispositions ne s’appliquaient pas aux meetings électoraux. What the fuck Jeannot? T’as fumé la moquette et sniffé la colle à papier peint? Non non, véridique, parce que les meetings politiques sont les garants de notre bonne vieille démocratie, pas de problème! Non monsieur, nous préférons remettre les clefs de nos libertés à Grand corps malade, à Pierre-Emmanuel Barré et Orelsan, plutôt qu’à cette vipère de Zemmour, qui devrait être interdit de séjour en France.

Pour couronner le tout, c’est bientôt l’Épiphanie, ce moment de communication de crise était l’occasion d’annoncer le principe du fameux pass vaccinal. Insupportable encore. Monsieur Véran le donneur de leçon (le même qui disait il y a quelques mois que le masque était inutile, pour rappel) continue de montrer du doigt les non-vaccinés. Insupportable, insupportable, insupportable. On insiste. Pourtant à la rédaction, nous sommes vaccinés. Mais là ça va trop loin. Et pour combien de temps ce pass? Et pour quoi au juste? Les deux doses n’ont pas empêché la énième vague, la 3e ne serait efficace que 6 semaines pour faire face au variant Omicron. Donc la 4e dose est déjà prête. Et la 4e alors? Combien de temps d’efficacité? Deux? Trois semaines? Un mois? Pour une 5e dose? C’est sans fin. La bonne nouvelle dans tout ça, c’est qu’à tout interdire aux non-vaccinés, on ne pourra pas leur imputer la propagation du virus. Une douce pensée pour eux.

Nos deux sin… ministres ont parlé. Et annoncé (encore) que les préfets pourraient prendre des mesures locales plus strictes. Une lueur s’est allumée dans les yeux du patron de la préfecture du Pas-de-Calais. Un peu comme quand tu autorises ton gosse à aller dans l’aire de jeux à Macdo. Le communiqué de presse est tombé jeudi 30 décembre, le préfet y est allé de sa petite mesure absurde. Pour rappel, sous une pluie battante, en novembre dernier, le préfet… non, rien… on vous met le lien en fin d’article.

Voici en substance donc ce qui devrait sauver des vies (on vous met aussi l’intégralité du communiqué en fin de post). Pas le droit de danser les 31, 1er et 2. Le 3 janvier, c’est bon, vous pouvez démarrer une Queue-leu-leu. Pas le droit de manger dans les rues (hein?). Pas le droit de diffuser de la musique amplifiée aux mêmes dates. Le terme de musique amplifiée nous fera toujours marrer. Le 3 janvier c’est bon, vous pouvez balancer du Thunderdome à fond les ballons. Et puis bien sûr, on extrapole (un peu), vous n’avez pas le droit d’acheter de l’essence pour tailler vos haies, ni de transporter du white spirit pour diluer les peintures choisies pour le salon. Sourire en coin.

Merci messieurs, avec vos “vaccins”, et toutes ces bonnes idées, on se sent enfin protégés. Ou pas. C.V. – Votre Info

Le lien promis ici, on vous laisse interpréter nos pensées…

Les mesures inutiles du préfet du Pas-de-Calais ci-dessous:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *