Béthune: un appel à boycotter les pneus Bridgestone




Jeudi 12 novembre, le mince espoir de voir l’usine Bridgestone perdurer était réduit à néant. La direction du fabricant de pneus nippon a fermé la porte à toute poursuite de ses activités à Béthune (lire par ailleurs) et balayé d’un revers de la main le plan de relance proposé par l’État français. Les personnalités politiques ont pour ainsi dire toutes dénoncé cette fermeture d’usine qui pourrait mettre sur le carreau plus de 800 salariés. Xavier Bertrand, président de la région des Hauts-de-France, en campagne électorale sans le dire, est le plus mordant des élus. Olivier Gacquerre, maire de Béthune et président de la communauté d’agglomération a déclaré de son côté qu’il allait demander, avec ses collègues élus de l’agglo, “le remboursement des aides publiques versées par la collectivité à Bridgestone au titre du non-respect de la clause sociale. Non seulement les emplois promis n’ont pas été créés, mais l’entreprise a décidé d’abandonner ce site qui lui a fait gagner tant d’argent”. Et l’édile béthunois d’appeler au boycott de la marque Bridgestone.
Votre Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *