Auchel: le forcené interpellé par le RAID reste en prison




Le 17 septembre 2020, la rue Raoul-Briquet à Auchel avait été bouclée par les services de police en raison d’une prétendue prise d’otage dans un immeuble à usage d’habitation. Un quadragénaire menaçait de tuer sa femme, prétendant être en possession d’armes à feu et d’explosifs. Si la thèse d’une prise d’otage a vite été écartée (l’épouse se trouvait chez sa sœur), en revanche, la menace était suffisamment sérieuse pour déclencher une intervention du RAID. En début de soirée, l’homme était maîtrisé et placé en garde à vue. Le forcené, alcoolisé, n’était armé que d’un couteau de cuisine.
Placé en détention provisoire, l’Auchellois a été jugé au tribunal correctionnel de Béthune vendredi 16 octobre. Le prévenu a expliqué aux juges qu’il souhaitait être tué par les hommes du Raid, comme l’explique l’hebdomadaire L’Avenir de l’Artois. Drôle d’idée. Il a été condamné à 8 mois de prison dont 5 mois de sursis probatoire d’une durée de 2 ans. Le prévenu a été maintenu en détention.
Votre Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *