Classé dans | A la Une, Sport

Le Français Lecroq remporte le 53e grand prix de Lillers

Publié le 04 mars 2018 par Administrateur

Photo © PVC / Votre Info

Le jeune Français Jérémy Lecroq (Vital concept) a remporté la 53e édition du Grand prix cycliste deLillers, Souvenir Bruno-Comini, en battant Yoann Paillot (Auber 93). Les deux hommes sont partis dans les 5 derniers kilomètres.

Le Grand prix de Lillers a pris la fâcheuse habitude de se courir dans des conditions dantesques. Ce dimanche, il a plu tout au long de l’épreuve, ce qui a entamé les organismes et provoqué de nombreux abandons avec 58 coureurs arrivés sur 125 partants.
Lorsque les coureurs ont été lâchés à Burbure, au terme du départ promenade, les premières attaques n’ont pas tardé à partir. Tanguy Turgis (Vital Concept) fut le premier, rejoint par Kevin Melsen (Wanty), Laurens Huys (Lotto), Alex Paton (Canyon Eisberg) et un 5e larron, Flavien Maurelet (Saint-Michel Auber 93).  Mais cette première échappée fut rapidement reprise avant qu’une nouvelle tentative voit le jour Andre Pasqualon (Wanty), Kevin Van Melsen (Wanty), Alexander Krieger (Leopard), Emiel Vermeulen (Roubaix) rejoints par Rory Townsend (Canyon Eisberg). L’écart sur le peloton ira jusqu’à 1 min 20… Pas suffisant a priori pour aller au bout. Mais les cinq hommes n’avaient visiblement pas l’intention de rendre les armes aussi facilement. Même si l’écart sur le peloton diminuait un peu, il restait cependant suffisant pour espérer… Reste qu’il fallait réussir à suivre le rythme, fatal à Townsend puis Krieger.
Dans le trio de tête, Andrea Pasqualon puis Kevin Van Melsen, tous deux de chez Wanty, tentaient successivement de partir seuls. Puis ils unissaient leurs efforts pour faire céder Vermeulen qui résistait avant de chuter et d’être repris par le peloton où les Vital Concept prenaient les choses en main. Le regroupement n’était plus alors qu’une question de temps et une fois opéré, un nouveau coup partait à moins de 10 kilomètres de l’arrivée, avec une dizaine d’hommes qui prenaient rapidement 25 secondes d’avance sur le peloton. Yoann Paillot attaquait pris en chasse par Jérémy Lecroq, meilleur finisseur, qui lançait le sprint de loin et s’imposait facilement au terme d’une course extrêmement éprouvante. 15 s plus tard, Alfdan De Decker (Lotto) devançait Pierre Idjouadiene (Roubaix LM) pour la 3e marche d’un podium protocolaire où les lauréats ne se sont pas éternisés. Une douche bien chaude s’imposait.- Philippe VINCENT-CHAISSAC / Votre Info

Ecrire un commentaire

Advertise Here
Advertise Here