Classé dans | A la Une, Culture, Vie des cités

Lancement imminent d’un centre linguistique japonais et allemand à Lillers

Publié le 09 septembre 2019 par Administrateur

Alexandre était au lycée Anatole-France pour faire la promotion de son projet. Photo: TNAG

Elle porte un drôle de nom. Elle va mener un drôle de projet. Le 14 septembre, l’association Tsubasa no aru Gakkô (TNAG), littéralement « L’école ailée », va lancer un centre linguistique et culturel à Lillers, dans les locaux de la médiathèque municipale. Elle va permettre aux Lillérois (mais pas que) de s’initier au japonais, à sa langue et à sa culture, mais aussi à l’allemand, sous des prismes identiques. Le projet est aussi dingue que beau. La démarche est déjà une réussite puisque des personnes de tout le Béthunois sont venues s’inscrire… Vraiment, on insiste lourdement, ce « truc » est fou.
À la base du projet, Alexandre Arbolabide. Un Marlésien d’origine qui ne vous est peut-être pas inconnu. En tant que comédien, il a fait les beaux jours de l’atelier municipal d’expression il y a quelques années. Ça ne vous dit rien? Qu’importe. Pour faire bref, Alexandre, 27 ans, a vécu à Tokyo au Japon, puis à Berlin, la capitale allemande, dans le cadre de son cursus universitaire et son début de carrière professionnelle. Aujourd’hui, il vit entre l’Allemagne et la France, et veut donner aux Lillérois (et leurs voisins) la possibilité d’apprendre les langues, de découvrir des cultures différentes… un projet on ne peut plus altruiste: « Je travaille avec les gamins depuis longtemps: j’ai mon Bafa, je fais du théâtre, je suis éducateur de langue et de culture japonaise en France, j’ai donné des cours d’anglais au Japon, j’ai été éducateur sportif et artistique à Berlin, baby-sitter, aide aux devoirs… » Des activités pour le moins multiples qui l’ont amené à lancer outre-Rhin une entreprise qui fait la promotion de la culture française et de la culture japonaise, en Allemagne. « Ça a super bien marché! Les gamins ont adoré. Je pense que l’éducation devrait être quelque chose de plus cool, de plus orienté, de plus individuel. »

« L’Allemand ne fait pas rêver alors que c’est une arme incroyable pour réussir »
De fil en aiguille, de rencontres en échanges, il est amené à monter des projets linguistiques et culturels avec des jeunes Allemands et Français issus des milieux populaires: « J’ai vu comme ils ont aimé sortir de leur quotidien, comme ils se sont remis en question. Ils avaient d’autres envies, d’autres rêves… Ce que j’ai ressenti là, c’est ma plus grande fierté. Comme une évidence, notre région des Hauts-de-France n’est pas super ouverte à la culture japonaise, et l’allemand ne fait pas rêver. Alors que c’est une arme incroyable pour réussir. » Alexandre veut donner aux jeunes des milieux populaires, comme lui, un bagage supplémentaire pour réussir. Depuis des semaines, il fait la promotion de son projet dans les établissements scolaires de la ville, sur les réseaux sociaux, auprès des associations et des médias… Les inscriptions ont démarré. À 120 euros par trimestre, pour 3 ateliers de 1h30, activités, voyages, rencontres… ça devrait être complet à vitesse grand V. A.Top, 62190.fr

Rens. 07 82 12 90 13. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Facebook de TNAG.

Ecrire un commentaire

Advertise Here
Advertise Here