Classé dans | A la Une, Vie des cités

Finalement, la piscine de Lillers n’entre pas dans le giron de l’agglo

Publié le 15 décembre 2017 par Administrateur

Tout était prêt: le transfert du personnel communal en charge de la piscine vers l’agglo, le transfert de l’équipement. La Ville de Lillers avait même harmonisé ses tarifs avec les autres piscines de la communauté d’agglomération, et rendu gratuit l’équipement pour les enfants scolarisés à Lillers mais habitant à l’extérieur. Et bien tout est tombé à l’eau, sans mauvais jeu de mots. « C’est au moins repoussé. Peut-être que ça se fera, mais pas tout de suite, explique le maire de Lillers, Pascal Barois. Mais la piscine de Lillers est un épiphénomène. » Car très clairement, mercredi 13 décembre en conseil communautaire, ce n’est pas l’entrée de la piscine de Lillers dans le giron communautaire qui a déclenché la création d’un groupe d’opposition d’une vingtaine d’élus, mais le Centre régional d’arts martiaux, prévu à Verquin. Une délibération concernant l’aménagement, l’entretien, la gestion des équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire était examinée par l’assemblée. Elle a été rejetée, fait historique. En rejetant la délibération (qui ne remet pas en cause le mastodonte d’arts martiaux cher au maire de Verquin Thierry Tassez), c’est la petite piscine de Lillers qui en fait les frais. Parmi les maires « frondeurs », Hervé Deroubaix ou encore Franck Hannebicq, maires de Robecq et de Busnes. Leurs jeunes administrés scolarisés à Lillers ne pourront plus bénéficier de la gratuité de la piscine… Logique. « Certains ont voulu faire un coup, juge le maire de Lillers. Mais n’ont peut-être pas mesuré la portée. » A.Top

Ecrire un commentaire

Advertise Here
Advertise Here