Classé dans | A la Une, Sport

Davide Rebellin au départ du grand prix de Lillers le 4 mars!

Publié le 20 février 2018 par Administrateur

Samuel Pelcat, président de RSO et Jean-Marc Hecquet, chargé de la promotion de l’événement. Photo: P. V.-C., Votre Info

Les organisateurs du grand prix de Lillers avaient annoncé une surprise il y a quelques jours, qui serait dévoilée lors de la présentation officielle de l’épreuve. Présentation qui avait lieu lundi 19 février, salle Charles à Lillers. Samuel Pelcat, président de Région Sport Organisation, a levé le voile sur le grand prix de Lillers souvenir Bruno-Comini, 53e du nom, qui se disputera le dimanche 4 mars. Le grand prix de Lillers, traditionnellement, ouvre la saison des courses sur route profesfessionnelles dans la région. Ce qui est un avantage, comme un inconvénient. Si bien des équipes continentales cochent la date lilléroise sur leur calendrier, histoire de se jauger, c’est aussi une date qui arrive très tôt, avec une clôture des engagements mi-janvier. Timing serré pour RSO en somme: « D’autant que nous avons été mis en concurrence avec une épreuve belge », explique Samuel Pelcat. Une difficulté supplémentaire pour les organisateurs, mais qui ont franchi la difficulté sans aucune défaillance.

Photo: Jean-Marc Hecquet

Un monument italien à Lillers
Si les Belges seront moins nombreux au départ le 4 mars, il y aura plus d’Allemands. Au total, 84 coureurs étrangers, répartis dans 19 équipes. Certaines habituées de l’épreuve, d’autres qui la découvriront. De toute façon, Lillers est une épreuve de découverte par essence: « C’est une épreuve qui accueille des champions en devenir, note Samuel Pelcat. On découvre. » Même les directeurs sportifs découvrent un peu plus leurs protégés. Il faut dire aussi que le GPL est un vrai test. Le parcours de 18 km, à parcourir 10 fois, avec deux bosses (Fauquenehem et Hurionville), est particulièrement cassant. Et si cette formule critérium est un bonheur pour le public, ce qui est visuellement explosif, l’est tout autant dans les jambes des coureurs. Aucun moment de répit. Une course pour les jeunes qui montent, des jeunes plein de fougue… comme pour les vieux baroudeurs, pétri d’expérience. Et elle est là, la surprise des organisateurs: la présence de l’immense cycliste italien Davide Rebellin, vainqueur de Liège – Bastogne – Liège, de l’Amstel Gold race, de trois éditions de la Flèche Wallonne et surtout, en 2008, de Paris – Nice, pour ne citer que ces lignes-là inscrites à son riche palmarès. Certes, le coureur transalpin n’est plus tout jeune – 46 ans – mais rien que son nom fait vibrer les amateurs de la Petite reine.

19 équipes de 8 nations différentes
Davide Rebellin sera donc au départ de la place Jean-Jaurès sous les couleurs d’une équipe algérienne, la Sovac Natura4Ever. Le grand prix de Lillers 53e du nom sera encore très international. Pour la première fois, une équipe autrichienne, avec Team Vorarlberg Santik. Des écuries allemandes aussi: Team Dauner, Rad Net Rose, et Sauerland. Deux formations britanniques: Canyon Eisberg et Vitus Pro Cycling. Trois belges: l’équipe des moins de 23 ans de la Lotto Soudal, la Team Palm continetal wallon, mais surtout Aqua protect Veranda Classic avec Christophe Masson. Deux Luxembourgeoises: Leopard pro cycling et Differdange. Et quelques équipes tricolores bien évidemment: Dunkerque littoral cyclisme, CC Nogent/Oise, VC Rouen avec Corentin Waras, CC Villeneuve-Saint-Germain, Saint-Michel Auber 93, avec Nicolas Baldo et Romain Feillu, Roubaix Lille Métropole, et Vital Concept cycling club. A.Top

Ecrire un commentaire

Advertise Here
Advertise Here