Archives par mot-clé | "Lillers"

Tags: , , ,

Lillers : Steve Hooker et le Stripped Down Stompin’ Band en concert à l’Abattoir, samedi 10 novembre 2018

Publié le 03 novembre 2018 par Administrateur

Depuis les années 80, le britannique Steve Hooker perpétue un rythm’n blues sans concession, écorché et frénétique.
Compagnon de route de Wilko Johnson (Dr Feelgood), il porte les stigmates de ses premiers groupes punk : The Heat, The Shakers.
Il revient sur scène avec le Stripped Down Stompin’ Band.
Steve Hooker et le Stripped Down Stompin’ Band en concert à l’Abattoir, samedi 10 novembre 2018.

Commentaire (0)

Tags: , ,

Lillers: Rencontre avec Pascal Deltour, le mythique vendeur de cycles de la rue de Pernes

Publié le 01 novembre 2018 par Administrateur

Qui n’a jamais entendu ou prononcé cette locution de deux mots: « Chez Deltour », ou « A mon Deltour ». Deltour, un monument de Lillers, commerce de deux-roues inébranlable de la rue de Pernes qui fait un peu figure de dernier des mohicans. Rencontre avec Pascal Deltour, le patron des lieux.

Des années que nous n’avions pas franchi la porte de chez Deltour. La dernière fois, c’était pour la révision d’un vélo avec les parents ou pour acheter du mélange pour la meule d’un copain, on ne sait plus bien. À peine le pied posé dans le show-room, une douce odeur de cambouis chatouille les narines. Pas désagréable du tout. C’est un peu comme l’odeur des confitures de grand-mère, elle vous transporte des années en arrière. Le flash-back est juste un peu moins fruité. Pascal Deltour nous accueille derrière son comptoir, un peu pressé par le boulot à l’atelier, les clients qui l’appellent pour prendre des nouvelles de leurs montures ou demander un devis, et les commandes à passer. Nous n’avions pas pris rendez-vous pour l’interview, de peur d’essuyer un refus. Un passage à l’improviste semblait plus approprié. Après une légère hésitation, Pascal Deltour, 58 ans, prend le temps de raconter sa boutique, d’évoquer son parcours de vendeur et de réparateur de cycles et motocycles. Toute sa vie, ou presque. « C’est mon grand-père qui a lancé le magasin avant-guerre. Mon père a ensuite repris l’affaire, il était alors le plus jeune commerçant de France. À l’âge de 14 ans, j’ai commencé à travailler avec lui. On vendait des cycles, mais aussi des articles de puériculture. Des voitures d’enfants on en a vendu à la pelle. »

Les mobylettes sont mortes, vive les mobylettes
Aujourd’hui, Pascal Deltour travaille seul dans son magasin. Raymond, son papa, vient de temps à autre lui faire un petit coucou. Dans le hall d’exposition les mobylettes ont disparu. Ne reste plus qu’un vestige. Les scooters ont pris la place, toute la place ou presque, se disputant l’espace avec les vélos électriques. L’époque n’est plus la même. Pascal Deltour nous apprend une drôle de nouvelle: « Les mobylettes, ça n’existe plus. Les vogues, les 103, tout ça c’est terminé. Comme les moteurs deux temps d’ailleurs ». Incroyable mais vrai. Si vous aviez envie d’acheter une mob chez l’illustre revendeur Peugeot de la rue de Pernes… eh ben c’est niet, pas possible. Dingue quand même. Pour faire court, les mobylettes ne répondent plus aux normes de sécurité… Les scooters en revanche, oui. Allez comprendre. Forcément, la question nous taraude. Comment vont les affaires? « Il y a des hauts et des bas, concède le patron. On travaille surtout l’été. Après, le vélo électrique fait franchement du bien. Pourtant je n’y croyais pas du tout. » L’époque a changé. Pascal Deltour a évolué lui aussi, pour continuer à faire vivre son échoppe. Et il ne se plaint pas le moins du monde. Il faut dire aussi, et ça c’est bon pour les affaires, qu’il est le seul pour ainsi dire dans le secteur à être sur ce créneau-là. « A mon » Deltour, on y vient de Béthune, Calonne-Ricouart ou Auchel. Pas forcément de Lillers. De quoi tenir quelques années encore, jusqu’à la retraite, programmée en… Pas programmée du tout en fait: « Je ne sais pas quand. Ce qui est sûr c’est que ça va être difficile d’arrêter du jour au lendemain ». Toute sa vie on vous disait. A.Top, 62190.fr

Commentaire (1)

Tags: , ,

Lillers : « Quels livres dans ma valise? », portraits d’Afrique et jeux du monde à la médiathèque

Publié le 10 octobre 2018 par Administrateur

Qu’est ce que nous pourrions faire samedi ? Nous vous proposons de voyager ! Et si vous faisiez une escale à la médiathèque Louis-Aragon ? Pendant la quinzaine dédiée au voyage, de multiples activités sont organisées. Samedi 13 octobre, sont programmés : l’évasion par la lecture à 10h , le voyage par l’image avec le vernissage de l’exposition « Portraits d’Afrique » à 12h et enfin la découverte du monde via les jeux de l’association Wellouëj de 13h30 à 17h30.  62190.fr
Plus d’informations par téléphone au 03 21 61 11 22 ou via le site internet www.bm-lillers.fr

 

Commentaire (0)

Tags: , , ,

Lillers : Quinzaine de la médiathèque du 9 au 20 octobre 2018

Publié le 28 septembre 2018 par Administrateur

Jules Verne nous raconte un tour du monde en 80 jours, la médiathèque municipale Louis-Aragon de Lillers vous le propose en 15 jours ! Devenez globe-trotteur du 9 au 20 octobre au rythme des rencontres, des jeux, des contes, des ateliers, des musiques et des projections proposés par la médiathèque et leurs voyageurs. Avant le décollage, un coupon d’embarquement valable pour un abonnement d’un an à la médiathèque sera offert à chaque enfant entré en CP ou en 6e dans un établissement de la commune. Alors, petits et grands, si vous avez envie de découvrir cette belle aventure qu’est le monde, n’oubliez pas de réserver vos billets et bon voyage ! 62190.fr 

Le programme complet.
Réservation par téléphone au 03.21.61.11.22 ou par mail à bibli@bm-lillers.fr

Commentaire (0)

Tags: , ,

Football: les Lillérois de retour sur le terrain avec des ambitions

Publié le 01 août 2018 par Administrateur

L’heure de la reprise a sonné pour les seniors messieurs du FC Lillers. Lundi 30 juillet, ils étaient une bonne vingtaine à suer les premières gouttes de la saison 2018-2019, que les dirigeants lillérois espèrent auréolée de succès. À la tête de ce groupe, comme l’an passé Stéphane Michalski, toujours épaulé par Gaylord Soyez pour la direction de l’équipe A. L’équipe réserve sera conduite par un autre duo formé de Stéphane Vermelle et Franck Bremeersch. À moins d’un mois des premières joutes officielles, Stéphane Michalski affiche une certaine confiance: « Nous n’avons qu’un seul véritable départ, alors que nous comptons quelques arrivées. Tous les cadres de l’équipe sont restés au club, et ceux qu’on voyait peu la saison dernière ont l’air d’être motivés. » Deux joueurs de Marles-les-Mines, deux de Lambres, un joueur de Lestrem et un de Bergues viennent gonfler l’effectif, qui compte, au 1er août, 34 joueurs (nombre de licences enregistrées à cette date).
La montée en fin de saison
Parmi eux, quelques jeunes que le coach entend intégrer au groupe A: « Nous avons huit U18 qui sont passés U19 et qui font partie du groupe senior », se satisfait l’entraîneur lillérois. « Au moins deux ou trois ont déjà le niveau pour jouer en première, d’autres n’en sont pas très loin ». D’ores et déjà, Stéphane Michalski affiche ses ambitions: « En juin, ne sachant pas qui allait rester, on ne pouvait pas se prononcer. Aujourd’hui on sait qu’on veut la montée. » Comprenez l’accession en D3 (ex-première division de district), rang un peu plus conforme au FC Lillers. Premier match de préparation lundi 6 août sur la pelouse du FC Busnes. A. Top, 62190.fr

Commentaire (0)

Tags: ,

Foire commerciale de Lillers: ça vous dit des huîtres de bon matin?

Publié le 09 octobre 2017 par Administrateur

C’est une tradition. Pour le dernier jour de la Foire commerciale, et nous y sommes, l’association Lillers en fête, qui était chargée de la buvette de la foire durant le week-end, propose un rendez-vous original: un petit déjeuner avec au choix, de la charcuterie ou… des huîtres! Rendez-vous sous le chapiteau! 62190.fr

Commentaire (0)

Tags: , , ,

Lillers: ces incroyables photos de la voie lactée signées Jérôme Pouille

Publié le 05 octobre 2017 par Administrateur

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Mais cette série de photos met tout le monde d’accord. Des clichés pris à Lillers, dans un endroit que le photographe garde bien secret. Nous sommes le 19 août: « C’est en passant un jour par ce petit chemin que j’ai repéré cet arbre perdu au milieu des champs, raconte Jérôme Pouille. Avec l’appli smartphone Photopills, j’ai pu préparer la date optimale à laquelle la voie lactée passait pile à sa verticale. Restait à attendre le créneau météo optimal qui est arrivé mi-août. Donc en pleine nuit je me suis planté là pendant presque deux heures le temps de shooter avec deux boitiers. Pendant que l’un était sur pied a travailler tout seul comme un grand pour faire un circumpolaire (filé d’étoiles) l’autre me servait à faire des assemblages panoramiques. »

20 à 30 secondes de pause par image
On l’aura compris, ce genre de clichés n’est pas à la portée de tous. La photo est une passion, mais c’est aussi un métier. Le photographe explique la technique, du moins, un peu. Panoramix n’a jamais révélé la recette de la potion magique à ce qu’on sache. De l’hébreu pour beaucoup d’entre nous, mais les amateurs apprécieront: « Pour la technique chacun sa sauce, mais pour faire simple, sans tout dévoiler, c’est une combinaison d’un temps de pause très long de 20-30 secondes, une optique super lumineuse (f/2.4 et f/1.4) et ensuite un post-traitement sur l’ordinateur pour « sublimer » l’image ». Le résultat est superbe. Il existe une série complète de clichés… hallucinants! A. Top, 62190.fr

Ici, une sublime animation de la voie lactée lilléroise.

Commentaire (1)

Tags: , , , , , ,

Un arbre pour Fukushima au rond-point du Plantin

Publié le 11 mars 2012 par Administrateur

A l’occasion du premier anniversaire de la catastrophe nucléaire de Fukushima, les groupes Europe écologie – Les Verts de Béthune et de la Lys romane – Audomarois ont décidé de planter trois Ginkgo biloba à Béthune, Mont-Bernanchon et Lillers.
A Onze heures précises, le cortège de militants et d’élus se dirige vers le rond-point du Plantin pour un geste symbolique: planter un jeune arbre et s’associer aux dizaines de milliers de Japonais confrontés aux conséquences de la catastrophe nucléaire. Pas n’importe quel arbre, puisqu’il s’agit du Gingko biloba, unique témoin d’une époque très éloignée remontant à plus de 200 millions d’années. Le Ginkgo est en effet le plus vieil arbre connu. Pour se donner une vague idée, son apparition est antérieure à l’époque des dinosaures… Seul représentant actuel de la famille des Ginkgoaceae -dont on connaît sept autres espèces fossiles- il est un symbole de longévité et de résistance, car il demeure le premier arbre à avoir repoussé à Hiroshima dans la zone touchée par l’explosion nucléaire. On comprendra bien qu’au delà du symbole, en pleine campagne présidentielle, l’occasion était belle pour les militants écologistes de faire la promotion des alternatives à l’énergie nucléaire.

 

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here