Classé dans | A la Une, Vie des cités

Pascal Barois réélu maire de Lillers ce dimanche en conseil municipal, avec en prime, la chute de François Hollande!

Publié le 07 avril 2014 par Administrateur

Pascal Barois et son équipe de neuf adjoints

Dimanche matin, Pascal Barois a été réélu à la tête de la commune de Lillers, sans surprise. 27 voix pour, 6 bulletins nuls pour le premier magistrat sortant, 26 pour, 7 bulletins nuls pour l’équipe de neuf adjoints proposée. Les cartes sont battues, reste à les distribuer le 14 avril, date du prochain conseil municipal.
La chute de François Hollande, enfin celle de son portrait plus exactement, l’événement est anecdotique, mais ce sera sans doute ce que beaucoup retiendront de cette élection du maire de Lillers. À peine élu par le conseil municipal, Pascal Barois s’installe, commence son propos et « bim! », le cadre du chef de l’État se décroche et explose sur le sol. Presque un fou rire général dans la salle d’honneur de l’hôtel de ville, au moins une bonne dose de détente dans cette cérémonie officielle. Carole Dubois, première adjointe, s’est empressée de raccrocher la photo, heureusement indemne. Autre événement, mais nettement moins drôle, l’annonce par le maire bientôt réélu de la démission des trois premiers de la liste « Auprès de vous pour Lillers »: Ni Eric Demandrille, ni Aurélie Canda, ni Jean-Pierre Harrock ne représenteront le Parti socialiste au conseil municipal. Cette tâche incombera donc à Jacqueline Kovacic, n°4 de la liste.
Sans surprise, il n’y a eu qu’un seul candidat et sans surprise, Pascal Barois, maire sortant, a été reconduit dans ses fonctions de maire. Lucien Andriès, qui présidait la cérémonie, s’est fendu d’un bref discours en l’honneur de son successeur, voyant dans cette élection « la reconnaissance des Lillérois du travail accompli depuis de nombreuses années dans la commune », avant de poursuivre: « Il y avait 20 nouveaux candidats sur ta liste, c’est dire l’état d’esprit d’ouverture ». Puis le conseiller général a invité les élus autres que ceux de la liste « Lillers en positif » à une opposition constructive, avant de conclure: « je suis rassuré, confiant et serein ».

Lucien Andriès s'est dit rassuré, confiant et serein

Plus de réactivité
Pascal Barois a alors entamé son propos, quand survint « l’événement » que l’on connait: « On a au moins un scoop, lance-t-il amusé, c’est que Lillers a fait tomber François! » Puis M. le maire, fraîchement réélu s’est empressé de rappeler que le taux d’abstention à Lillers aura été inférieur à la moyenne nationale: « Près de 68, 50 % de participation, cela traduit la capacité des Lillérois à se mobiliser quand il s’agit de l’avenir de la commune ». En place depuis trois ans, succédant à Lucien Andriès démissionnaire, Pascal Barois a dit avoir pleinement saisi l’exigence de la fonction. Un pouvoir pour lui, mais surtout un devoir: « Je suis dépositaire d’un mandat, je me dois d’agir au service de la population et de la commune ». Le premier des Lillérois l’avait déjà annoncé durant la campagne, il l’a répété dimanche, les projets structurants seront portés « à la connaissance du plus grand nombre », ce sont ses termes, comprenez que les conseils de quartiers seront en quelque sorte renforcés, complétés, afin d’être « plus réactifs ». Passée l’élection du maire, une équipe de neuf adjoints a été soumise au conseil municipal, puis élue. Trois nouvelles têtes font leur apparition: Xavier Kolakowski, Bruno Westrelin et Nathalie Duquenne. Ils rejoignent les six adjoint sortants reconduits dimanche: Carole Dubois, Alain Lelong, Maryse Margez, Michel Lefebvre, Régine Merlin et Carine Philippe-Gallois A.Top


Ecrire un commentaire

Advertise Here
Advertise Here