Musique baroque sous le balcon du Lillers-Palace

Il est des concerts qu’un musicien amateur ne doit pas manquer parce que cela relève du haut niveau. Celui de Maud Giguet (violon) et Delphine Millour (alto), duettistes du Concert d’Astrée, en fait partie.

Ce jeudi soir (16 janvier), l’une et l’autre ont ravi un parterre d’une soixantaine de spectateurs, fait de mélomanes (plus que de musiciens) rassemblés sous le balcon du Lillers-Palace, pour plus de proximité et d’intimité.
Huit cordes en poche, titre du spectacle, était l’occasion d’entrer dans un univers musical auquel l’on n’a pas si souvent accès, celui de la musique baroque qui implique l’utilisation… d’instruments baroques. Outre la découverte d’œuvres de Michael Haydn (le frère de Josef) et de Wolfgang Amadeus Mozart, cette soirée offerte à la ville de Lillers par la Communauté d’agglomération, était aussi l’occasion de comprendre la relation qu’un musicien – une musicienne entretient avec son instrument. Relation intime qui peut s’apparenter à celle d’un couple. De découvrir aussi la spécificité d’un instrument… Sûr qu’après la soirée d’hier, plus aucun des spectateurs ne regardera et n’écoutera un violon de la même façon.
Musiciennes de haut niveau, tout en étant accessibles et pédagogues, Maud Giguet (violon) et Delphine Millour (alto), se sont prêtées au jeu des questions-réponses et ont indéniablement gagné leur partie de séduction musicale auprès des adultes, et des jeunes (une soixantaine d’élèves du collège Léo-Lagrange) qui avaient eu le privilège de pouvoir les écouter un plus tôt dans l’après-midi. (Photos © PVC / Votre Info)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *