Lillers: sa cliente condamnée à une suspension de permis, l’avocat demande une peine plus lourde

La démarche est particulière. Une Lilléroise condamnée à effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière, à une suspension du permis de conduire pour 6 mois, et à une amende, fait opposition à son jugement. Le 16 février dernier, elle a été interpellée à Béthune alors qu’elle prend un sens interdit. Son taux d’alcoolémie est mesuré à 1,84 gramme d’alcool par litre de sang. Ce mardi 16 juillet, elle comparaît à nouveau face au tribunal correctionnel de Béthune, assisté de son avocat, Me François-Xavier Brunet. « Il est rare de faire opposition au jugement et de solliciter une peine plus importante », plaide le défenseur. En effet, la contrevenante n’a plus que 4 points sur son permis. À la suite du dernier jugement, le sésame est suspendu jusqu’au 16 août prochain. « Lorsqu’elle va le récupérer, avec la conduite en alcoolémie, poursuit Me Brunet,  elle n’aura plus de point et cette fois, son permis sera annulé administrativement. Il faudra qu’elle attende encore six mois pour le repasser. Je vous demande de prononcer l’annulation du permis pour un mois ». Jamais condamnée, la prévenue, qui a perdu son travail suite à cette infraction, effectuera un stage de sensibilisation à la sécurité routière à ses frais, paiera une amende pour le sens interdit. Le tribunal a écouté l’avocat de la défense et annule le permis de conduire avec l’interdiction de le repasser avant un mois. 62190.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *