Lillers : rentrée sereine et au complet au collège René-Cassin




D’un point de vue organisationnel, le retour en classe au mois de juin était une bonne chose pour l’équipe éducative du collège René-Cassin à Lillers. La rentrée de ce mardi 1er septembre, pour les 6es, et celle de ce mercredi 2 septembre, pour les autres, se sont déroulées sans encombre : « Nous avions 75% des élèves de retour en classe avant les grandes vacances, témoigne Sandrine Wyrwa, principale de l’établissement. Nous sommes donc rôdés au protocole sanitaire qui est en plus un peu allégé pour cette rentrée. »
La « technique » de l’établissement, c’est de faire en sorte que 6es/5es d’un côté, 4es/3es de l’autre, ne se croisent jamais. Leur entrée est différente, et chacune de ces deux classes occupe une partie de l’établissement. Au restaurant scolaire, les enfants déjeunent classe par classe, avec un roulement de façon à ce que chacun passe au moins une fois en premier.

Que ce soit une année scolaire normale. L’UNSS va reprendre, et j’espère que nous pourrons mener à bien le projet EKoKS1″

Cet épisode Covid-19, qui n’est, d’après les autorités, pas encore derrière nous, a laissé des traces. Dans l’organisation on l’a dit, mais aussi dans l’apprentissage, c’est une quasi certitude. C’est pour cette raison que le mois de septembre sera consacré à « des tests de positionnement, explique la principale. Cela permet de connaître les connaissances acquises par les élèves durant le confinement, et donc d’avancer ensuite plus sereinement. »
Sérénité, maître-mot « à Cassin » où Sandrine Wyrwa ne boude pas son plaisir lorsqu’elle constate que tous ses professeurs sont nommés… et présents ! L’établissement est semble-t-il sur une bonne dynamique, avec déjà un effectif plus important en ce début d’année scolaire par rapport à l’année dernière -432 contre 415- et l’ouverture d’une classe dite « ULIS » (Unité localisée pour l’inclusion scolaire). Neuf enfants témoignant de troubles cognitifs ont intégré l’établissement lillérois, 3 en 6e, 3 en 5e et 3 en 4e. Sereine, Sandrine Wyrwa formule tout de même un vœu : « Que ce soit une année scolaire normale. L’UNSS va reprendre, et j’espère que nous pourrons mener à bien le projet EKoKS1 (lire par ailleurs) ». C’est tout le mal qu’on souhaite à l’établissement.
A.Top, Votre Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *