Lillers: Philippe Leferrand, retour d’enfer




Il avait lentement disparu des radars. Nous sommes en Suisse il y a un peu plus de 10 ans. Jour de championnats du monde de cross-country, juste à côté de Lausanne. Philippe Leferrand vient d’abandonner au bout d’un peu plus de deux kilomètres d’épreuve. Sa deuxième participation à un championnat du monde est un calvaire. Grippé, celui que certains présentent comme l’un des futurs cracks de l’athlétisme français prend un gros coup au moral: « J’étais déçu, dégoûté, je m’étais tellement préparé pour ça… » Durant cinq ans, les performances du Lillérois natif d’Auchel faiblissent peu à peu. Puis en 2008, le pensionnaire de l’Artois athlétisme raccroche pointes et baskets à seulement 24 ans. « Même pas de vélo, confesse-t-il. J’avais plus du tout envie. Mon entraîneur de l’époque Philippe Milian voulait que je reprenne, je sais que je l’ai déçu. »
Trois ans plus tard, après une longue traversée du désert, on retrouve la gazelle du collège Léo-Lagrange de Lillers sur les compétitions officielles. Les chronos ne sont plus les mêmes, forcément, mais ça revient vite, très vite même.« J’ai repris goût à la course à pied avec le trail. Je faisais aussi quelques cross et des 10 km. D’abord à Liévin, puis avec le Racing Club de Lens, au sein de la Team trail lensoise. »

J’aimerais passer sous 31’30 au 10 km route ». Philippe Leferrand

Le week-end des 22 et 23 février, celui qui habite Gavrelle et qui est maintenant papa de trois enfants, se rendait à Nantes pour les championnats de France master en salle: « Je pensais que ça irait moins vite, lance Philippe, mais je suis content. Je pensais m’aligner sur le 3000 m, mais mon coach Sébastien Duwattez m’a convaincu de doubler avec le 1500 m ». Pari gagnant puisque le Lensois, dans la catégorie des 35 ans, accroche une très belle médaille d’argent sur le 1500 m, et sur le 3000 m. Deux médailles nationales qui lui permettent de nourrir quelques ambitions pour le reste de cette saison. 3es des départementaux de cross-country au Touquet, champion départemental du 5 km route à Saint-Venant, l’athlète espère, après sa non qualification un peu surprise aux championnats de France de cross-country, réaliser un top 5 sur une épreuve du Trail national tour: « Mais aussi passer sous 31’30 au 10 km route », confie Philippe Leferrand. Et tutoyer de près ses performances passées. A.Top, Votre Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *