Classé dans | A la Une, Faits divers

Lillers: ivre et sans permis, il fonce sur une automobiliste

Publié le 26 janvier 2019 par Administrateur

La présidente du tribunal, Anne-Lise Jean, tempête, mercredi 23 janvier au tribunal correctionnel de Béthune: « Vous aviez rendez-vous avec le juge d’application des peines le matin, pour un rappel de vos obligations, le soir-même vous conduisez sans permis et en état d’ivresse ». Le prévenu,  un Cauchois âgé de 28 ans, qui a vu sa peine de prison aménagé par le port d’un bracelet électronique répond sans détour: « J’ai déconné, je devais passer la visite médicale pour récupérer mon permis le lendemain ». L’assistance se demande ce qui lui est passé par la tête, le soir du 21 novembre, vers 21 heures. « Après le rendez-vous chez le juge, j’ai voulu profiter de ma journée ». Il répond à l’invitation d’un ami, l’alcool coule à flot, et il reprend le volant complètement ivre avec l’équivalent d’une bouteille de whisky dans le corps.
« J’ai cru qu’il allait me tuer »
Une automobiliste, qui passe par la rue de Pernes à Lillers, observe une drôle de scène. Elle aperçoit une voiture accidentée qui visiblement, vient d’en percuter deux autres en stationnement. Le conducteur tente une manœuvre. Elle le pense en train de stationner, mais quand celui-ci se retrouve en face d’elle, il lui fonce dessus volontairement. À deux reprises. « J’ai cru qu’il allait me tuer, j’ai compris qu’il fallait que je me sauve, j’ai eu peur ». Entre-temps des témoins extirpent l’auteur des faits de sa voiture. Très énervé, il est pris en charge par les pompiers, puis transporté au centre hospitalier. L’intéressé refuse tous les dépistages réglementaires. « Vous savez qu’en cas de décès de la conductrice, c’était un homicide volontaire », précise la présidente. À la barre, le prévenu déclare ne se souvenir de rien. Il regrette: « Je suis malade de l’alcoolisme ». « Malade et délinquant », rétorque le procureur. « Tellement malade qu’il en a sacrifié sa liberté », ajoute t-elle. Condamné à 8 reprises, il écope de 12 mois de prison avec sursis et d’une mise à l’épreuve de 2 ans. Il indemnisera la partie civile à hauteur de 2400€ tous préjudice confondus. 62190.fr

Ecrire un commentaire

Advertise Here
Advertise Here