Classé dans | A la Une, Faits divers

Lillers: il frappe sa compagne enceinte, 10 mois de prison ferme

Publié le 20 avril 2019 par Administrateur

Pour Me Mink, avocat de la victime, le prévenu n’a pas compris la gravité des faits qui lui sont reprochés: « La première erreur que vous avez faite, n’est pas d’être revenu au domicile, mais d’avoir levé la main sur votre concubine », lance-t-il au prévenu au cours de sa plaidoirie. Mercredi 17 avril, un Lillérois âgé de 36 ans comparaissait, devant le tribunal correctionnel de Béthune, sous le régime de la comparution immédiate, pour violences aggravées par deux circonstances. Le 15 avril dernier, la police est requise par une jeune femme de 36 ans, enceinte de 3 mois, demeurant à Lillers. Elle explique aux policiers, qu’après un différend avec son compagnon, celui-ci lui a porté plusieurs coups de pieds et l’a étranglée. Après une dispute, il avait pourtant quitté le domicile. Avant de réapparaître:  «Quand j’ai vu son visage, j’ai compris qu’il allait me frapper, déclare t-elle dans son audition. Je me suis assise par terre, je me suis recroquevillée, j’ai tellement eu peur que je me suis uriné dessus ».
Elle tente de mettre fin à ses jours, il lui sauve la vie
Me Flamme, avocat de la défense, a indiqué que beaucoup d’éléments ne plaidaient pas en sa faveur: « Son casier judiciaire, la nature des faits, et l’état de grossesse de la victime. Malgré tout, lorsqu’un jour madame s’allonge sur les rails, alors qu’un train arrive, c’est lui qui lui sauve la vie ». Le prévenu, déjà condamné à 17 reprises, dont de nombreuses fois pour violences, a écopé de 16 mois de prison ferme dont 6 avec sursis et mise à l’épreuve pendant 2 ans, avec l’obligation de soins liés à l’alcool et aux violences. Il lui est interdit d’apparaître au domicile de la victime et d’entrer en contact avec celle-ci. Il lui versera 800€ au titre du préjudice moral. Le tribunal a décerné un mandat de dépôt à son encontre. 62190.fr

Ecrire un commentaire

Advertise Here
Advertise Here