Lillers: 400 litres de gel hydro-alcoolique ont (enfin) pu partir




Nous n’étions pas très loin du scandale. Il y a quelques jours, le groupe Tereos annonçait la mobilisation de ses usines pour la fabrication de gel hydro-alcoolique. Une belle démarche en temps de crise. Sauf que vendredi 27 mars, on apprenait que la production de l’usine de Lillers, était en fait bloquée. Une information apparue dans un tweet de Vincent Louault, maire de la commune de Cigogne en Indre-et-Loir: les gels fabriqués à Lillers et Origny (Aisne) sont bloqués par l’ARS (Agence régionale de santé).


Depuis lundi 23 mars, la sucrerie de Lillers fabrique la bagatelle de 2000 litres de gel hydro-alcoolique par jour. Sauf que très vite, tout a été stoppé, avant, fort heureusement de reprendre dans un contexte d’incertitude. Un expert devait en effet être désigné pour vérifier la composition des produits. À l’usine de Lillers, c’est l’incompréhension. Les dosages et les ingrédients sont respectés scrupuleusement, aucune raison donc que les produits ne soient pas conformes. Et après vérification, évidemment, aucun souci. Vendredi 27 mars, les palettes sont prêtes, mais l’autorisation tarde. Vers midi, les services de la Préfecture décident autoritairement d’autoriser la livraison. 400 litres de gel hydro-alcooliques ont enfin pu partir. La sucrerie de Lillers en a 6000 d’avance. A.Top, Votre Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *