Le début de saison (presque) parfait des seniors du FC Lillers

« Ça dépasse nos espérances ». Grégory Lavoisier, entraîneur des seniors du FC Lillers, affiche une certaine satisfaction. Après cinq journées de championnat, en D4, ses hommes ont fait le plein de points. Cinq matches, autant de victoires, un seul but encaissé, et voilà Lillers qui s’accroche au leader annezinois, devant à la faveur du seul goal average. « Quand je vois dans quel état j’ai récupéré le groupe en janvier 2019, et quand on a repris l’enraînement le 5 août..; Si on m’avait dit qu’on en serait là aujourd’hui, confie le coach lillérois, j’aurais signé tout de suite. »
Un groupe conséquent

On est 30 à 40 joueurs à chaque entraînement.
Il y a des clubs de Ligue qui aimeraient connaître ça! »

Cette réussite en ce début d’exercice 2019-2020, l’entraîneur lillérois l’explique d’abord par les arrivées nombreuses: « Quand tu as une quinzaine d’arrivées, nécessairement il y a un système de concurrence qui se met en place. Tous les postes sont doublés. Les gars sont obligés de s’entraîner et de mettre de la vérité à l’entraînement. » Par voie de conséquence, le groupe progresse. « Les joueurs s’impliquent beaucoup. On est 30 à 40 joueurs à chaque entraînement. Pour un club qui a une équipe en D4 et sa réserve en D6, c’est rare. Il y a des clubs de Ligue qui aimeraient connaître ça! » Pour autant, l’heure n’est pas à la fanfaronnade, loin de là.
Dans ce groupe A de D4, il y a Annezin. « Ils sont au-dessus, avec des individualités fortes, qui jouaient encore en Régional la saison dernière, capables de plier un match à tout moment. Nous, on va s’accrocher. Clairement, le niveau global est plus fort que la saison dernière. Notre objectif est d’être dans les 3 ou 4 premiers. Mais si on peut être dans le sprint final, on ne va pas se priver. Mais on en est encore très loin. La Roupie, Hesdigneul sont de très bonnes équipes. Et nous n’avons pas joué tout le monde encore… » D’autant que pour le coach lillérois, son équipe, c’est un peu « Docteur Jekyll et Mister Hide ». Capable du meilleur comme du pire.

Notre groupe est jeune, on a du mal à être dans la maîtrise.
Nous, notre force c’est le collectif.
On n’a pas le droit de ne pas être à 100 %. »

Le meilleur, ce début de saison sans faute en championnat, l’implication du groupe à l’entraînement, et aussi ce joli parcours en Coupe de France, et cette défaite face à une grosse équipe d’Abbeville au 4e tour. Le pire, la prestation globale de l’équipe dimanche 20 octobre en championnat, face à la lanterne rouge du groupe, la réserve de Guarbecque, battue 1-0 grâce à un but marqué sur pénalty: « Certes Guarbecque ne mérite pas cette place-là, mais dans le contenu, ça a été très décevant, à l’image de ce qu’on la produit la semaine à l’entraînement. Les joueurs se sont pris une claque je crois. Après un bon match contre Isbergues, ils ont sans doute pensé que ça serait facile face au dernier. Notre groupe est jeune, on a du mal à être dans la maîtrise. Nous, notre force c’est le collectif. On n’a pas le droit de ne pas être à 100 %. » À 100%, Lillers devra l’être dimanche 27 octobre en coupe d’Artois. Les Lillérois reçoivent l’USO Bruay-la-Buissière, formation de Régionale 3. Du lourd, une belle affiche face à une équipe que Grégory Lavoisier connaît bien puisqu’il en a été l’entraîneur durant trois saisons. « Sur un match, tout est possible, affirme l’entraîneur du FC Lillers. Ce serait bien de réaliser aussi un parcours en Coupe d’Artois, pour que le groupe gagne en expérience. » A.Top, 62190.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *