Football : Lillers – Amiens portugais, la définition du match à 6 points ?

« Un match à 6 points ». Quel joueur, quel amateur de ballon rond n’a jamais entendu cette locution qui n’a aucun fondement mathématiques ? Quel coach n’a jamais prononcé ces mots à ses joueurs ? Quelques-uns sans doute, mais c’est une formule de quatre mots – un chiffre qui s’applique parfaitement à cette affiche entre les féminines du FC Lillers et les joueuses d’Amiens Portugais. Même les profanes l’auront pigé, ce match qui se tient lundi 11 novembre au complexe sportif lillérois est de la plus haute importance. Lillers en championnat cette saison, c’est 6 matches, 6 défaites. Pour Amiens Portugais, c’est la même stat. Les Picardes sont 11es et avant-dernières, devancées par des Lilléroises qui témoignent d’une moins mauvaise différence de buts [-23 contre -27, NDLR]. Derrière elles, Longueau, aspiré par le fond du classement avec -1 point et une différence de buts de -66… soit 11 buts encaissés par match…

Cette rencontre arrive au bon moment. On n’a pas d’excuse, on a tout pour faire un bon match. » L. Bosseau

Donc oui, cette rencontre entre Lillers et Amiens est un bien match à 6 points dans la lutte pour le maintien en Régional 1. « C’est un match super important », estime Ludovic Bosseau, l’entraîneur du FC Lillers. Mais non, si on reste les crampons bien ancrés sur la pelouse synthétique de Lillers, ce duel n’est pas un match à 6 points. Parce que déjà, en étant très pragmatique, en cas de victoire d’une des deux équipes, il n’y aura que 3 points distribués. Pas assez pour rejoindre Villeneuve-d’Ascq qui est 6 points devant. Et puis aussi, comme l’explique parfaitement le coach lillérois, « quoiqu’il arrive, ce n’est pas un match éliminatoire ». Pour cette rencontre, que les Lilléroises seraient bien inspirées de remporter, le groupe pourra compter sur 3 joueuses U17 qui s’affranchissent de plus en plus au niveau Régional. Céline Acquaert, capitaine, sera absente en raison d’une contracture à la cuisse. « Cette rencontre arrive au bon moment, conclut Ludovic Bosseau. On n’a pas d’excuse, on a tout pour faire un bon match. Coup d’envoi à 14h30. A.Top, 62190.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *