Archive | Vie des cités

Le 35e rendez-vous des collectionneurs lillérois au Palace

Publié le 18 mars 2019 par Administrateur

Dimanche 17 mars la section philatélie du FLJEP tenait son 35e rendez-vous des collectionneurs, au Palace, rue d’Aire à Lillers. Une quinzaine d’exposants du Lillérois et de bien au-delà puisqu’il en vient du Nord et de la Somme, étaient présents. Le rendez-vous est multi-collection ce qui veut dire qu’on y trouve aussi bien des cartes postales anciennes que des muselets de champagne, des monnaies, des médailles, des modèles réduits, des vieux papiers…Mais il faut reconnaître que la part la plus importante est réservée aux timbres : une activité passionnante qui est malheureusement en perte de vitesse, les jeunes n’étant pas parmi les principaux adeptes. De manière générale d’ailleurs, collectionner devient de plus en plus une activité à laquelle s’attachent les seniors. Quel que soit le rendez-vous lillérois reste incontournable. 62190.fr

Commentaire (0)

Extension du lycée Anatole-France de Lillers : les travaux démarrent

Publié le 16 mars 2019 par Administrateur

Enfin ! C’est le mot qui revenait le plus souvent ce matin au lycée Anatole-France de Lillers. Enfin, les travaux démarrent.
Quelques apprentis maçons (proviseur, maire, conseiller régional et députée) ont symboliquement posé les premières briques de l’extension d’un établissement qui a fait l’objet de multiples interventions au fil des décennies mais qui fonctionnait encore avec des préfabriqués. Évidemment, tout le monde est ravi que les travaux débutent même si chacun est aussi conscient que les mois à venir ne seront pas forcément faciles à vivre. 26 mois de travaux sont annoncés, au minimum, et même si le chantier pourra avancer pendant les vacances, il va bien y avoir quelques contraintes. L’architecte Antonio-Pedro de Sousa s’est toutefois voulu rassurant. Les ouvriers travailleront dans un environnement contraint avec les bâtiments existants et la présence des préfabriqués, mais tout a été prévu pour que la sécurité soit assurée, que les règles d’évacuation soient maintenues, etc. Bref rien ne s’oppose désormais à ce que les murs sortent de terre.

Extension, rénovation et traitement paysager
Concrètement, il s’agit de réaliser un bâtiment de liaison entre les deux ailes du bâtiment actuel dont la qualité architecturale est soulignée. C’est en plus un bâtiment qui est sain ce qui est bien pour de la rénovation, souligne l’architecte. Celui-ci veut donc marier l’ancien rénové avec le moderne d’une nouvelle construction bâtie sur pilotis pour rester ouvert sur l’extérieur. L’inox et le verre seront largement utilisés car ils ne demandent pas beaucoup d’entretien au contraire du bois qui ne vieillit pas forcément toujours très bien, et d’ailleurs déjà présent dans la demi-pension reconstruite il y a quelques années et qui reste en place. Sans entrer dans le détail, il est important de souligner qu’une attention particulière est apportée au traitement paysager. Le lycée doit rester agréable à vivre avec une cour ouverte sur la campagne comme actuellement… Le parvis sera également retravaillé avec un couvert pour abriter les élèves qui reprennent le bus, et un nombre de places de parking limité, une aire de stationnement sécurisée étant prévue par ailleurs pour les professeurs. Une rue faisant le tour de l’unité foncière, pour reprendre les termes de M. De Sousa, sera aussi créée pour les camions de livraisons, les véhicules de secours, etc.

Début de réussite… scolaire
En résumé, le lycée Anatole-France sera un outil « performant, motivant et stimulant »… Ce qui confère déjà à la réussite scolaire, principe largement partagé par les personnalités présentes ce matin et qui justifie amplement la dépense : au bas mot 8,5 millions d’euros pour l’ensemble du chantier, l’extension par elle-même étant de 3500 m2. Chose importante, c’est la Région qui paie puisque c’est elle qui a la compétence en matière de lycée et c’est elle aussi qui aura en charge la construction d’une nouvelle salle de sport. Là, il faudra certainement encore attendre un peu ; déjà que le chantier du lycée proprement-dit soit terminé. Reste que la promesse qui a été faite sera honorée ; Simon Jombart, le conseiller régional qui suit le dossier, l’a promis. Et c’est d’autant plus facile que le Ville de Lillers, comme l’a rappelé son maire Pascal Barois, a mis le terrain à disposition.
En accueillant les personnalités, Pascal Grouselle, proviseur du lycée, expliquait qu’il a à mener de concert la réforme du lycée et la réforme du baccalauréat. En conclusion, Marguerite Desprez-Audebert, députée, disait toute sa confiance dans les réformes qui vont être mises en place, en matière de formation des enseignants, de médecine scolaire… Quoi qu’on en dise, l’école, au sens large, est, et restera, toujours au cœur de d’actualité. Philippe Vincent-Chaissac / Votre Info

Commentaire (0)

Lillers : folles journées du gratuit les 12, 13 et 14 mars 2019

Publié le 09 mars 2019 par Administrateur

La Maison pour tous organise, les 12, 13 et 14 mars 2019, à la salle Sainte-Cécile de Lillers, les folles journées du gratuit, « faites de la récup ! ». Trois jours 100% gratuit où vous retrouvez le Mag’ pour tous, le Repair café, et des démonstrations du Fab lab.
Les horaires : mardi 12 mars de 14h à 18h ; mercredi 13 mars de 9h à 20h ; jeudi 14 mars de 9h à 17h.

Commentaire (0)

Grand prix cycliste de Lillers: toutes les interdictions de circulation et de stationnement

Publié le 09 mars 2019 par Administrateur

Ce dimanche 10 mars 2019, se déroule le grand prix cycliste international de Lillers, 54e du nom. L’organisation de la course est autorisée, par arrêté municipal, à emprunter les axes suivants : rues de Verdun, du 3-septembre-1944, du Pont-de-Fer, de la Croix-Rouge, de Burbure, de Ferfay, de la Haye, Adolphe-Dekeyser, du Fossé-Cave, la RD943, les rues d’Ham, du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, du Commerce et la place Jean-Jaurès.

Interdiction de circulation
En conséquence, la circulation sera interdite dans les rues précitées, en ajoutant à cette liste les rues d’Aire (de l’angle de la rue Pasteur jusqu’au passage à niveau PN112, à partir de 11h30) et du Château, dans les deux sens, sauf riverains.

Stationnement interdit
Le stationnement est interdit sur une partie de la place Jean-Jaurès, entre la friterie et le transformateur EDF, face à la Caisse d’Épargne, depuis le jeudi 7 mars en soirée, jusqu’au dimanche 10 mars à 20h ; sur la totalité de la place Jean-Jaurès du samedi 9 mars à 22h, au dimanche 10 mars à 20h ; sur la chaussée place place Roger-Salengro, rues de-Lattre-de-Tassigny, d’Ham, de Verdun, sur la portion allant de la place Jean-Jaurès au rond-point de l’ancienne sécurité sociale, ainsi que sur le parking du centre médico-psychologique, du samedi 9 mars à 22h, au dimanche 10 mars à 18h ; aux abords de la ligne d’arrivée, rue de Verdun, rue d’Ham en totalité, rues du Maréchal-Leclerc et de la République ; sur la chaussée rues de la Haye, Dekeyser et des Martyrs, dimanche 10 mars de 11h à 18h.

Mais aussi…
La rue des Remparts sera fermée le dimanche 10 mars dès 8h, à l’intersection de la rue de Relingue ; les rues de la Croix-Rouge et du Pont-de-Fer seront interdites à la circulation durant les 10 tours de la course. La circulation et le stationnement seront interdits rue de Pernes, depuis l’angle de la rue du Maréchal-Leclerc, jusqu’à l’entrée de la Place Jean-Jaurès dès 8h ; rues de Burbure, de Ferfay (D69) dès 12h ; les rues du Maréchal-Leclerc et de la République seront en sens unique en direction de Béthune. Les automobilistes seront dirigés vers la rue du 8-Mai de 11h à 18h.

Les déviations
L’ensemble des véhicules en provenance de Saint-Venant seront dirigés vers la rue du Faubourg-d’Aval et la rue de Cantraine. Tous les véhicules venant de Saint-Omer seront dirigés vers Aire-sur-la-Lys et Ham-en-Artois, via Manqueville. Tous les véhicules venant de Saint-Pol-sur-Ternoise en direction du boulevard de Paris seront dirigés vers la rue du Général-de-Gaulle et la RD 916. Des barrières de sécurité seront mises en place rue de Pernes, à l’intersection de la rue du Maréchal-Leclerc, et rue de Verdun, à l’intersection de la rue du Maréchal-Juin.
Bon grand prix à tous !

Commentaire (0)

La ville de Lillers vue par ses habitants

Publié le 08 mars 2019 par Administrateur

Photo © PVC / Votre Info

La ville, vue, racontée, écrite, dessinée par ses habitants est le thème d’une exposition qui se tiendra ce vendredi 8 mars à la médiathèque de Lillers. Il s’agit là de la restitution des ateliers animés par la dessinatrice et illustratrice marocaine Zineb Benjelloun dans le cadre d’une résidence d’artiste mise en place par la Comédie de Béthune. Durant deux semaines, elle est allée à la rencontre des Lillérois et des Lilléroises, jeunes et moins jeunes, pour un travail de création qui promet d’être étonnant, à l’image de celui réalisé mercredi après-midi par une dizaine d’enfants accompagnés de leurs parents. Ils avaient à dessiner le Lillers d’aujourd’hui et celui qu’ils imaginent pour demain.
Rendez-vous à 18h. Entrée gratuite. Pour toute information, contactez la médiathèque de Lillers au 03 21 61 11 22 ou Magali au 03 21 63 29 17 -m.somville@comediedebethune.org

Commentaire (0)

Municipales 2020 à Lillers: notre état des lieux à un an des élections

Publié le 07 mars 2019 par Administrateur

Les dernières élections municipales, c’était les 23 et 30 mars 2014. Six ans plus tard, les Lillérois seront amenés à retourner aux urnes pour élire une nouvelle équipe municipale. Bruits qui courent, candidatures déclarées: on a fait le tour des potentiels candidats. À un an de l’échéance (la date précise sera fixée en conseil des ministres) il y aura nécessairement de l’évolution. Des noms vont surgir, peut-être même une, ou des listes. Voici notre point d’étape.

Pascal Barois, lors de son élection en 2014.

Pascal Barois, décision en juin
Naturellement, on s’est tourné vers l’actuel premier magistrat de Lillers, Pascal Barois. Sa réponse, étayée, est très claire: « Je confirme ce que j’ai déjà dit, à savoir que je prendrai ma décision courant juin, après en avoir discuté avec les élus du groupe. Comme à chaque renouvellement de mandat, depuis que je suis élu, il y a aussi une dimension collective à la décision d’être, ou pas, candidat, qui plus est sur un scrutin de liste ». Le maire de Lillers attend aussi d’être fixé sur son état de santé. Pour lui, pas question de rempiler s’il n’est « pas en pleine forme pour assumer toutes les exigences du mandat de maire. C’est juste une question de respect des Lillérois ». Pas encore candidat officiellement, mais Pascal Barois espère « voir les projets engagés se concrétiser, ce qui implique d’avoir la confiance des investisseurs pour travailler avec eux. Ces projets s’inscrivent dans le développement raisonnable et raisonné de la ville. L’un des enjeux est de la maintenir dans la strate des communes de plus de 10 000 habitants en confortant son attractivité, en centre-ville, comme dans les hameaux, avec une orientation forte sur le cadre de vie, la proximité et la qualité des services. Ce qui suppose de poursuivre les mutations engagées. Donc, à priori, la volonté de poursuivre mon mandat au service de la population dès lors que les conditions, notamment de santé, sont au rendez-vous. Au-delà des projets locaux et leurs impacts positifs, il y a ces enjeux inhérents au territoire, comme les questions de santé ou de mobilités (dessertes TGV). Il y a des valeurs qui, au delà d’un engagement local, donnent du sens à l’action, à la mobilisation des élus et à l’avenir. »

Sylvain Leblanc se veut porte-parole de la liste LCV, mais pas tête de liste.

Lillers c’est vous: Sylvain Leblanc porte-parole d’une liste, mais pas candidat pour le moment
Il a été la surprise pour certains lors de l’élection municipale de 2014. Au soir du 23 mars, la liste de Sylvain Leblanc, « Lillers c’est vous » était arrivée 2e avec pas loin de 25% des suffrages exprimés au premier tour (et elle avait fait bien mieux au second). Contacté le 1er mars, Sylvain Leblanc confirme qu’il y aura bien une liste LCV, mais qu’il n’est pas candidat pour le moment: « Ma position est toujours la même, nous travaillons à un programme en premier lieu. Je suis le porte-parole en quelque sorte, jusqu’au mois de septembre ». En septembre, la tête de liste sera connue. En coulisse, les sympathisants de Lillers c’est vous se réunissent. Des forces vives de Lillers sont contactées régulièrement pour faire partie du groupe. Pour l’heure, on sait que Christophe Flajollet (quid de sa position en tête de liste), Stéphanie Crémeaux ou encore François Desfachelles devraient être de la partie. Le conditionnel est de mise. Des noms circulent, comme celui de Franck Bremeersch. Ce dernier confirme les contacts: « On est à un an, c’est encore loin. Je n’ai en tout cas pas l’ambition d’être maire, mais je suis prêt à me mettre au service de la ville de Lillers et apporter un plus à cette liste. En l’état actuel des choses, avec Sylvain Leblanc. Mais il est vraiment beaucoup trop tôt. Après les vacances estivales, il sera plus judicieux de s’exprimer. Ça ne dépend de toute façon pas que de moi. » Ancien conseiller municipal de la majorité entre 1989 et 1995 sous Claude Galametz, Franck Bremeersch a aussi été conseiller municipal d’opposition durant trois ans avant de démissionner. Depuis, il se veut « libre et indépendant ». Le mois de mars doit s’écouler tranquillement. En avril, Sylvain Leblanc l’annonce, les choses devraient commencer à bouger. Et il pourrait bien y avoir des surprises.

Éric Demandrille, lors du scrutin de 2014.

Éric Demandrille (PS) n’ira pas
Au moins avec l’ex-candidat du PS, la décision est tranchée, arrêtée. « Ça ne m’intéresse plus. D’autant moins quand je vois comment ça se passe au niveau local et national. Même si j’étais sûr d’être élu, je n’irais pas. Je préfère maintenant me consacrer à ma famille, et je pense à l’avenir m’engager bénévolement pour une association. Je ne fais plus partie du Parti socialiste, et je n’ai plus aucun contact. » Néanmoins, Éric Demandrille demeure un observateur avisé. Et le portrait qu’il dresse de la situation de Lillers n’est pas vilain: « Je trouve que ça avance. Doucement, mais ça avance. Ça va dans le bon sens. Je suis ravi que Lillers fasse partie de la communauté de communes de Béthune – Bruay. C’était d’ailleurs une de mes propositions. C’est bien pour la ville que ça se soit fait. » Aussi, l’ex-tête de liste socialiste loue les mérites du maire en place: « Il faut un certain courage ». Éric Demandrille ne se présentera pas. Que devient le PS à Lillers? Une liste est-elle possible? Rien n’est moins sûr. Nous avons contacté Ludovic Baetens, conseiller municipal socialiste d’opposition. Pour le moment, RAS: « Pour les prochaines municipales, je donnerai un coup de main, sans être sur une liste, pour contrer le FN. Je me mettrai à disposition. »

Jules-Bernard Évrard, conseiller municipal d’opposition.

Jules-Bernard Évrard, notre éternelle inconnue de l’équation
Lors des élections municipales de 2014, nous avions tenté de joindre à plusieurs reprises le Sieur Évrard. Sans succès, il a toujours refusé de nous parler. Pour être tout à fait transparents, nous n’avons pas essayé de le faire pour la rédaction de cet article. Si l’actuel conseiller municipal d’opposition souhaite s’exprimer, nous sommes joignables. Nous lui donnerons évidemment la parole.

Le Rassemblement national s’exprimera après les Européennes
En 2020, il y aura une liste RN à Lillers, sauf tremblement de terre. Le 4 avril 2018 une page Facebook intitulée RN Lillers municipales 2020 a été lancée. Depuis, elle publie régulièrement des actualités relatives à la ville de Lillers, et au Rassemblement national évidemment, au niveau national, départemental, mais aussi local. Les publications de l’action du RN Lillers en photos sont légion. On y voit régulièrement Jacques Delaire, conseiller départemental élu dans le canton de Lillers sous la bannière FN. Via le réseau social, nous sommes entrés en contact avec la formation politique, qui nous a formulé une réponse… qu’on attendait: « Merci pour votre sollicitation. Notre groupe Rassemblement national Lillers communiquera après les élections européennes. Cordialement, Jean-Michel Bailleul Candidat tête de liste Rassemblement national Lillers. » La tête de liste est donc connue. On devrait en savoir plus fin mai-début juin.

En 2014, les Lillérois ont eu le choix entre quatre listes.

Une liste surprise?
Lors des dernières municipales, il y avait quatre listes. Pour le moment, il y en a trois déclarées. Celle de la majorité sortante, qui aura sans doute besoin d’un certain renouvellement. Parmi les élus actuels, il y en a qui termineront cette année leur 3e ou 4e mandat. Il y a naturellement un phénomène de lassitude, de vieillissement. Xavier Kolakowski, qui incarnait en 2014 ce renouvellement, confirme: « Il y aura forcément du renouvellement ». Pour son cas personnel, il ne se pose pas vraiment la question pour le moment: « On n’est loin d’être en campagne. Si on me le propose je serai partant. Sinon, j’accepterai! » Aussi, l’une des problématiques de la majorité est l’étiquette politique, celle du Parti communiste, pas au mieux au niveau national, sauf quand elle se range sous la bannière Front de gauche. La seule satisfaction du PCF à Lillers, c’était aux dernières départementales. La liste conduite par Carole Dubois et René Hocq était arrivée en tête dans la Cité de la chaussure. Maigre consolation puisque la liste FN de Karine Averlant et Jacques Delaire s’était imposée dans le canton.
A contrario, l’étiquette, pour eux, est plutôt un atout. C’est celle du Rassemblement national de Marine Le Pen. La montée de l’ex-FN est très sensible à Lillers, en témoigne les résultats réalisés aux élections présidentielles. MLP est arrivée en tête au premier et au second tour. En tête aux Européennes aussi, et aux Régionales. Le RN à Lillers a son électorat, c’est évident.
Pour Lillers c’est vous, la donne est complétement différente. LCV n’a aucun mal à recruter. Les 33 noms, ils les auront sans difficulté. En revanche, se pose sérieusement la question de la tête de liste. Sylvain Leblanc jouit d’une bonne cote de popularité. Jeune en politique, opposant constructif, il a des atouts. Sauf que l’homme ne se veut pas tête de liste, pour des raisons aussi personnelles que respectables. La politique lui plaît. La politique politicienne beaucoup moins. S’il n’y va pas, qui ira à sa place? LCV est ensemble de personnalités très différentes, avec des passés, politiques pour certains, très différents. C’est une force, mais aussi une faiblesse.
Reste à connaître l’action d’autres acteurs de la vie politique Lilléroise. On pense naturellement à Jules-Bernard Évrard, régulièrement absent au conseil municipal, mais tout à fait capable de conduire une liste s’il en a envie. Le Parti socialiste aura-t-il un candidat? Peut-être trouverons-nous des réponses auprès de Ludovic Baetens dans les jours qui viennent. Le PS à Lillers serait réduit à une poignée de personnes. À voir s’il se feront connaître dans un but électoral. Enfin, d’autres listes pourraient sortir du bosquet politique lillérois. Aucune de celles d’ores et déjà annoncées n’est à l’abri d’une scission. Les Républicains, Les Patriotes, ou La République en marche ne sont pas non plus interdits de cité… On devrait y voir plus clair après l’été. A.Top, 62190.fr

Commentaire (0)

Du sang neuf au comité d’échanges internationaux du Lillérois

Publié le 05 mars 2019 par Administrateur

Photo © PVC / Votre Info

Quatre personnes ont officiellement intégré lundi 4 mars 2019 le Comité d’échanges internationaux du Lillérois : Frédéric Carel, Gaëtan Beaussart, Virginie Rolin et Sébastien Paya.

Du sang neuf pour une association ayant enregistré il y a quelques semaines le départ de l’un de ses membres historiques, Jean-Claude Duhamel qui, l’âge venant, s’est retiré de la vie associative. Voilà ce qu’il faut retenir d’essentiel de l’assemblée générale du comité qui a eu lieu salle Sainte-Cécile. L’occasion pour la secrétaire Geneviève Sambourg de revenir sur l’année 2018, riche des cérémonies du 50e anniversaire du jumelage auquel nombre d’associations locales ont participé. Au cours de l’année écoulée, il y a également eu le déplacement du comité en septembre à Marsberg. Assorti d’une visite de la ville voisine de Paderborn, il avait surtout permis de préparer les échanges de cette année 2019 qui devrait voir des footballeurs, joueurs d’échecs et artistes faire le déplacement outre Rhin lors du week-end de Pentecôte. Les randonneurs eux préfèrent attendre le mois de septembre pour s’inscrire dans le programme de la semaine de la randonnée.
L’implication de la Ville de Lillers, tant financière que matérielle, n’est pas étrangère à la richesse de ce programme. Le trésorier Pierre Béron l’a souligné lors de son intervention témoignant de la bonne santé du comité qui a donc approuvé, à l’unanimité, les bilans présentés.
L’ordre du jour de l’assemblée générale de l’association présidée par Serge Vahé ayant été clôturé, la réunion s’est poursuivie avec un passage en revue de toutes les actions en cours. En premier lieu, il a été question de l’échange concernant le lycée Anatole-France. Les élèves français qui sont allés en Allemagne du 28 janvier au 5 février, recevront leurs correspondants du 25 mars au 2 avril. Par ailleurs trois jeunes Allemandes de 14, 15 et 16 ans, seront accueillies en stage à Lillers du 25 mars au 5 avril. Ensuite viendra l’échange de la Pentecôte cité précédemment, puis celui des randonneurs, juste avant la venue à Lillers des membres du comité d’échanges marsbergois, fixé au 6 octobre, date qui reste à confirmer. À noter enfin que le comité est invité à participer aux Europabures qui auront lieu à Burbure les 16, 17 et 18 août prochains. P.V.-C, Votre Info

Commentaire (0)

Lillers: nouvelles coupures d’eau ce mardi 5 mars 2019

Publié le 05 mars 2019 par Administrateur

En raison de travaux réalisés sur le réseau, la société Veolia a annoncé des coupures d’eau, ce mardi 5 mars de 9h à 17h. Sont concernés les hameaux d’Orgeville, de Manqueville, et de la Flandrie, avec notamment les rues de la Tortue-Voie, du Petit-Carluy, du Cornet-Bourdois, de la Herse, du Paradis, la RD 188, le chemin des Digues et l’impasse de la Nave. 62190.fr

Commentaire (0)

Lillers: déjà un succès pour le Salon de la femme, du bien-être et des loisirs

Publié le 02 mars 2019 par Administrateur

Baptême du feu réussi pour l’association lilléroise Organiz events, déjà à l’origine du salon de la réception. L’asso a une nouvelle fois investi la salle Jean-Monnet à Lillers pour une toute nouvelle manifestation, le Salon de la femme, du bien-être et des loisirs, samedi 2 et dimanche 3 mars 2019. Belle affluence pour cette grande première, de quoi donner le sourire aux organisateurs. Les visiteurs ont eu l’occasion de tester savoirs et produits des différents professionnels venus exposer, expliquer, proposer. Ils sont 20 au total, de la vendeuse de produits ménagers à domicile, en passant par la vendeuse de lingerie, la tatoueuse, l’esthéticienne, la décoratrice, la restauratrice de meubles anciens, la sophrologue ou encore les spécialistes de pierres bienfaisantes ou de produits bio. En fin d’après-midi, la boutique Graffity’s à Lillers a proposé un joli défilé, qui sera réédité demain. Le salon se poursuit en effet dimanche 3 mars, de 10h à 18h. L’entrée est gratuite. 62190.fr


Commentaire (0)

Zineb Benjelloun à la rencontre de Lillers et de ses habitants

Publié le 02 mars 2019 par Administrateur

Photo © PVC / Votre Info

Officiellement accueillie mardi soir à la médiathèque, la dessinatrice marocaine Zineb Benjelloun qui est en résidence artistique à Lillers dans le cadre d’un projet porté la Comédie de Béthune, poursuit sa découverte de la ville.

Durant ces premiers jours, elle a beaucoup marché en ville pour découvrir l’histoire et le patrimoine de la cité, pour s’imprégner de son cheminement culturel. La collégiale, les fresques de street art et les vestiges de l’industrie de la chaussure ont retenu son attention. Zineb Benjelloun a aussi entamé ses rencontres avec la population qu’elle invite à réfléchir et à créer. Vendredi matin, elle animait un atelier de collage et l’après-midi, elle était à la médiathèque où elle invitait un groupe de quelques personnes à se pencher sur leur histoire familiale. Pendant deux heures, les participants ont mis sur le papier ces souvenirs d’enfance et de jeunesse qui les ont construits et font ce qu’ils sont aujourd’hui. Un exercice pas si facile qui fait que chacune et chacun est reparti chez soi avec des devoirs, parce qu’il va falloir concrétiser tout cela avec une planche qui sera exposée vendredi prochain lors d’une exposition de restitution. D’ici là, l’emploi du temps de Zineb Benjelloun s’annonce chargé car elle animera encore des ateliers avec des élèves du collège Léo-Lagrange, des pensionnaires du centre médico psychologique, des jeunes de l’atelier d’expression artistique, des élèves de l’école Prévert, des enfants accompagnés de leurs parents… tout en faisant des allers et venues à la Comédie de Béthune où elle rencontre d’autres artistes.
Tout ce travail réalisé par les uns et les autres, reste pour l’instant invisible… Il ne trouvera sa place qu’à partir de jeudi à la médiathèque, journée où l’exposition prévue le lendemain (vendredi 8, 18h) commencera à prendre forme. Philippe Vincent-Chaissac / Votre Info

L’atelier parents-enfants aura lieu mercredi 6, à la médiathèque. Il est ouvert à tous. Inscriptions et renseignements : médiathèque Louis-Aragon, 32 place Roger-Salengro à Lillers. Tél. 03 21 61 11 22

Commentaire (0)

Ham-en-Artois: 5e édition d’Ham’N tes baskets le 1er juin 2019

Publié le 01 mars 2019 par Administrateur

Chevronnés ou non, tous les coureurs à pied qui ont participé à l’une des quatre premières éditions de la course Ham’N tes baskets s’accordent à dire que cette réunion-là est vraiment sympathique. Ambiance, affluence, organisation au poil, tout est mis en œuvre pour que la course à pied made in Ham-en-Artois soit une réussite. À l’occasion de la fête communale, l’association Ham en fête remet le couvert pour ce qui sera la 5e édition de l’événement. Le 1er juin, les coureurs sont invités à prendre le départ d’une des épreuves concoctées par l’organisation: courses jeunes, 5 et 10 km, mais aussi marches de 6 et 13 km. Nouveauté cette année, un relais féminin de 10 km. Les inscriptions sont déjà ouvertes, n’hésitez pas! 62190.fr

Pour s’inscrire, ça se passe ici

Commentaire (0)

C’est quoi son problème à elle avec le Grand prix cycliste de Lillers?

Publié le 28 février 2019 par Administrateur

Il paraît qu’on répond aux imbéciles par le silence, mais là, elle nous a franchement gonflés la p’tite dame. Et comme elle n’est pas la seule à dénigrer le Grand prix cycliste de Lillers, on se permet un petit coup de gueule en faveur de l’épreuve sportive. Mercredi 27 février, la mairie de Lillers publiait sur sa page Facebook l’affiche du prochain Grand prix cycliste de Lillers, 54e édition. Et aussitôt, vous irez voir par vous-même, une internaute s’est insurgée contre cette organisation, dans un français niveau maternelle grande section. Et encore… « Pfff quand est ce que la mairie va comprend que sa intéresse personne à par la famille des coureur c’est tous. Sinon sa bloque tous le centre ville !! Faite sa dans les hameaux de lillers pas dans le centre ville. » Pique à tes yeux, coule à ton nez, moutarde à ton visage. L’échange à suivre entre la chargée de com’ de la mairie, puis avec un autre internaute vaut le détour. Les réponses de cette haineuse sont tristes à en mourir.
Une belle image de la ville, au moins une
Nous, on aime le vélo. Pas forcément le cyclisme, chacun ses goûts. Mais on se demande comment on peut arriver à un tel niveau d’imbécilité à l’égard d’une épreuve… sportive, internationale, qui a plus de 50 ans d’existence, qui se déroule sur une journée, une seule, et qui par dessus tout, fait parler de Lillers, de notre département, en bien! Si une once de curiosité anime les détracteurs, qu’ils aillent se balader dans le parc fermé sur la place Jean-Jaurès, pour guetter les sourires des gamins à la chasse aux autographes des cyclistes pro… rien que pour ça, le GP de Lillers mérite de perdurer.
Supprimons aussi…
Alors oui, c’est vrai, pour circuler dans le centre de Lillers un jour de course cycliste, c’est un peu galère. Un peu de marche à pied, soit dit en passant, c’est bon pour la peau d’orange. Et puis le samedi matin, y’a le marché de Lillers. Toutes les semaines, toute l’année. Alors parce que c’est galère de circuler un jour de marché, on va aussi arrêter le marché, parce qu’après tout, le samedi, y’a plus de monde au supermarché pas cher ou à Carrouf. Et puis aussi, on va supprimer les trains, parce que circuler à Lillers quand le passage à niveaux est fermé, c’est la galère aussi. Pis tiens, on va supprimer les écoles, les collèges et les lycées de Lillers, parce qu’avec les bagnoles des parents d’élèves, sans compter les bus scolaires, c’est vite le carnage. Et puis l’école, à quoi sa ser sa ne vous interesse pa non plu hein?! À par la famille des instituteures. A.Top, 62190.fr

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here