Archive | Faits divers

Début d’incendie chez les pompiers

Publié le 16 mai 2018 par Administrateur

Les deux véhicules endommagés stationnés dans la cour de la caserne. Photo © Votre Info

Que s’est-il passé cette nuit à la caserne des sapeurs-pompiers de Lillers ? Impossible de le savoir exactement pour l’instant. Selon nos premières informations, vers deux heures du matin, un pompier a entendu du bruit, a vu une voiture prendre la fuite et il y avait le feu, sur deux véhicules stationnés dans la cour de la caserne. Feu rapidement maîtrisé mais qui a fortement endommagé les véhicules en question : une Peugeot partiellement détruite au niveau du bloc moteur et une VW Golf dont le pneu arrière droit et la lunette arrière sont éclatés. Il est vraisemblable que la première a mis le feu à la seconde mais tout cela reste à confirmer par l’enquête de police qui a effectué les constations et les relevés d’usage. Le maire de Lillers s’est également rendu sur place.- PVC / VI / 62190.fr

Commentaire (0)

Lillers: dominatrice, jalouse et violente…

Publié le 14 mai 2018 par Administrateur

« Cette affaire est d’une banalité absolue », indique Me Bruno Dubout, avocat de la défense, dans sa plaidoirie, vendredi 11 mai au tribunal de Béthune. Sauf que dans ce dossier de violences conjugales, c’est le mari qui en est la victime, « et en général les hommes ne déposent pas plainte » ajoute t-il. C’est l’histoire pas très jolie d’un couple résidant à Lillers. D’après les déclarations de monsieur, de ses parents, et de nombreux témoins, l’épouse, âgée de 32 ans, l’insulte, l’humilie, le frappe, ne supporte pas qu’il puisse sourire à une collègue de travail, qu’il ne lui donne pas d’argent, le prive de sa carte bancaire. Face au tribunal correctionnel de Béthune, la prévenue déclare qu’elle ne l’a frappé qu’une seule fois, conteste toutes les autres accusations. La présidente décrit certaines scènes, où lors d’une soirée arrosée, des amis les ont séparés, alors qu’elle s’acharnait sur lui. Un autre jour, c’est le père de la victime qui intervient. Où lorsqu’elle le suspecte d’avoir une relation extra conjugale, elle envoie un texto à une amie « c’est mon mari, il m’appartient ». Étonné de la voir frapper son époux, une autre témoin reçoit un message, « oui je frappe mon mari, cela ne te regarde pas, tu es une étrangère ». Enfin, le magistrat termine: « lors de votre audition face aux policiers, vous avez dit, de toute façon il n’a pas de c… ». La jeune femme, maman de deux enfants, dément. La présidente du tribunal se laisse le temps de la réflexion. Le jugement a été mis en délibéré au 18 mai prochain. 62190.fr

Commentaire (0)

Lillers: une voiture l’étang du Parc Trystram

Publié le 13 mai 2018 par Administrateur

Photo d’illustration

Les sapeurs-pompiers sont sur place. Ce dimanche 13 mai, les secours ont été appelés pour un véhicule se trouvant dans un plan d’eau, rue des Promenades. Il s’agirait d’une Renault mégane noire. Le propriétaire a été identifié. Vers 9h, des plongeurs devaient se rendre sur les lieux, afin de vérifier la présence d’occupants à l’intérieur de la voiture. Vers 9h45, les autorités ont acquis la certitude qu’il n’y a pas de victime.  62190.fr

Commentaire (0)

Deux ouvriers grièvement brûlés à la sucrerie

Publié le 23 avril 2018 par Administrateur

L’un a été transféré à Lille par hélicoptère, l’autre à Beuvry par ambulance. Deux ouvriers ont été grièvement brûlés ce matin, vers 9h, à la sucrerie mais leur pronostic vital n’est pas engagé.
Ces ouvriers d’une entreprise extérieure à la sucrerie, travaillaient au démontage d’une pompe de circulation de liquides, des vinasses, sous-produit de la fermentation. Pour une raison qui reste à déterminer, les deux ouvriers ont été aspergés par ce liquide très chaud, l’un sur tout le corps, l’autre sur les membres inférieurs. Ils ont été immédiatement pris en charge par les secouristes du travail de l’entreprise et placés sous les douches de sécurité, en attendant l’arrivée des sapeurs-pompiers qui ont prolongé les soins avant leur transfert vers les hôpitaux en fin de matinée.

Commentaire (0)

Lillers: Ils volent du carburant en couple

Publié le 18 avril 2018 par Administrateur

Plusieurs vols de carburant ont été commis sur la commune de Lillers. La vidéo-surveillance, installée par les sociétés de la zone artisanale, permet de retrouver l’un des auteurs, par le biais du numéro d’immatriculation de son véhicule. Ce dernier dénoncera les malfrats qui ont sévi le 9 décembre dernier, toujours à Lillers. Interpellée, la prévenue indique aux enquêteurs, que sur un coup de tête, elle et son concubin décident d’exécuter ces méfaits. Elle faisait le guet, le temps que son ami siphonne les réservoirs, avant de récupérer les bidons. Ce lundi 16 avril, la prévenue, maman de 2 enfants, demeurant à Lillers ne s’est pas présentée face au tribunal correctionnel de Béthune. Elle a été condamné à 2 mois de prison ferme ainsi qu’à la révocation totale de son sursis. 62190.fr

Commentaire (0)

Un Lillérois contrôlé positif à l’héro puis à l’alcool à un mois d’intervalle

Publié le 29 mars 2018 par Administrateur

Photo d’illustration

Le 12 septembre dernier, les policiers contrôlent un véhicule à Nœux-les-Mines, constatent les pupilles dilatées du conducteur. Celui-ci indique qu’il revient du travail, et qu’il a consommé de l’héroïne, en fumette deux jours auparavant à Bruay-la-Buissière. Il a rencontré des consommateurs qu’il connaît, il a craqué. A peine un mois plus tard, le 7 octobre dernier, il est contrôlé par la police à Béthune. Son haleine sent l’alcool, ses yeux sont brillants. Le dépistage de l’imprégnation alcoolique est positif, le taux est mesuré à 1,34 gr. d’alcool par litre de sang. Mercredi 28 mars, face au tribunal correctionnel de Béthune, il explique que, privé de son permis de conduire, il a perdu son emploi à Nœux-les-Mines, mais en a retrouvé un proche de son domicile. Le casier judiciaire du prévenu âgé de 29 ans demeurant à Lillers, porte trace de 11 condamnations. Il a écopé cette fois de 6 mois de prison, dont 4 avec sursis et mise à l’épreuve pendant 18 mois, avec les obligations de soins liés à l’alcool et aux produits stupéfiants, et de justifier d’un emploi. 62190.fr

Commentaire (0)

Un jeune homme interpellé dans le train à Lillers

Publié le 22 mars 2018 par Administrateur

Il n’est en rien un Lillérois. Mais c’est (officiellement) dans la Cité de la chaussure qu’il a fait parler de lui. Mardi 20 mars au tribunal de Béthune, un jeune homme de 25 ans, incarcéré jusqu’au 1er janvier 2022. Il comparaît à nouveau devant le tribunal, pour trois outrages et une infraction de voyage habituel sans titre de transport valable. Sa dernière apparition face à la juridiction, avait été très mouvementée, se battant même  avec les agents de la pénitentiaire dans le box réservé aux prévenus incarcérés. Le 3 juin 2016 à Chelles en Seine-et-Marne, il fume un joint dans le train. Interpellé par les contrôleurs, ils sont copieusement insultés, le contrevenant jette les procès verbaux sur le quai. Le 12 mai dernier, à Lillers, il met ses pieds sur les sièges du TER. Interpellé par les agents SNCF, il s’énerve, les insulte. Enfin à Amiens le 20 juillet dernier, démuni de titre transport, les contrôleurs relèvent les contraventions. Il crache en leur direction à 2 reprises. Lors de l’audience, le prévenu indique qu’il a beaucoup réfléchi, et démontre, avec l’aide de son avocat, les démarches qu’il a entrepris pour se réinsérer. Il a été condamné à deux mois de prison ferme. Le tribunal a ordonné la confusion de peine avec celle prononcée le 3 février 2017. Il indemnisera les parties civiles à hauteur de 200 et 100€ au titre du préjudice moral. 62190.fr

Commentaire (0)

Grève de la faim pour Céline, surveillante pénitentiaire à Longuenesse

Publié le 27 février 2018 par Administrateur

Abasourdie. C’est le qualificatif que ne cesse d’employer Céline, 32 ans, mère de famille et surveillante pénitentaire à Longuenesse. Jeudi 22 février, elle a reçu de sa direction une lettre recommandée. Il est demandé qu’une sanction soit prise à son encontre. Depuis, la jeune femme originaire du Lillérois, installée dans l’Audomarois depuis quatre ans, s’est mise en grève de la faim. À lire dans l’Écho de la Lys

Commentaire (0)

Viol sur mineur: 5 ans de prison pour un Lillérois

Publié le 22 février 2018 par Administrateur

Après plus de cinq heures de délibéré, la cour d’assises du Pas-de-Calais à Saint-Omer a condamné un Lillérois de 24 ans, mardi 20 février, à 5 ans de prison dont quatre années fermes pour le viol d’une adolescente âgée de 14 ans, commis en septembre 2014. L’avocat général avait demandé 10 ans. En savoir plus.

Commentaire (0)

Les familles des pompiers touchées par le drame d’Estrée-Blanche reçues par l’Union départementale des sapeurs-pompiers

Publié le 20 février 2018 par Administrateur

Vendredi soir, les familles des sapeurs-pompiers touchées par le drame d’Estrée-Blanche ont été reçues par l’Union départementale des sapeurs-pompiers du Pas-de-Calais. Les fonds collectés lors des différentes collectes de solidarité leur ont été remis. Photo: SDIS62

Commentaire (0)

Un Lillérois jugé pour viol sur mineur aux assises du Pas-de-Calais

Publié le 16 février 2018 par Administrateur

Les faits remontraient à septembre 2014. Jusqu’à mardi 20 février, date à laquelle la cour d’assises du Pas-de-Calais à Saint-Omer doit rendre son verdict, un Lillérois âgé de 24 ans est jugé pour une histoire de viol sur mineure. Comme le raconte l’hebdomadaire local L’Écho de la Lys dans son édition du jeudi 15 février, la victime, une ado de 14 ans, accuse le fils de la nouvelle compagne de son père de lui avoir imposé une relation sexuelle. L’homme âgé de 24 ans nie tout en bloc. 62190.fr

Commentaire (0)

Lillers: il menace le personnel d’un bar avec une barre de fer, 6 mois de prison

Publié le 08 février 2018 par Administrateur

Un Lillérois de 35 ans à la barre du tribunal de Béthune , mercredi 7 février. Divorcé, sans emploi, père de 2 enfants il est actuellement en détention à la maison d’arrêt de Béthune, et ce jusqu’au 18 avril prochain. Il comparaissait pour avoir commis des violences avec menace d’une arme le 12 novembre dernier, à Lillers. Il a intégralement reconnu les faits. Ce soir là, il s’est présenté alcoolisé à la porte d’un bar. L’entrée lui est refusée. Énervé, il se saisit d’une barre de fer, menace le personnel et les personnes se trouvant à proximité. A la barre, il a expliqué qu’il n’était pas dans son état normal, qu’il voulait juste faire peur. Son conseil, Me Edouard Dubout, a indiqué qu’il avait été dépassé par les événements, et qu’il a une véritable problématique alcoolique ayant besoin d’être encadrée. Il a été condamné à 6 mois de prison dont 4 avec sursis et mise à l’épreuve pendant 2 ans, avec les obligations de soins liés à l’alcool, et de recherche de travail. 62190.fr

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here