Archive | A la Une

Lillers: lézards, hirondelles, orchidées… comment la nature s’est réinstallée en ville

Publié le 19 juin 2019 par Administrateur

Benoît Sauvage a montré comment la nature s’approprie l’espace. Photo: Association Alysse.

Samedi 15 juin, à l’initiative du Conseil citoyen et de la Ville de Lillers, une balade dans les rues de la commune était organisée, encadrée par deux éco-gardes de la communauté d’agglomération Béthune-Bruay Artois-Lys romane. Une dizaine de personnes ont répondu à l’invitation. Durant plus de deux heures, Laëtitia Lamiaux et Benoît Sauvage ont expliqué comment la nature se réinstalle en ville: « La particularité de Lillers, c’est qu’il y a pas mal de bâtiments anciens où la nature s’installe ». Hirondelles autour de la collégiale, lézards, dans le cimetière, mais aussi martinet, les participants ont observé la faune citadine, mais aussi la flore: « On a par exemple pu voir une orchidée« , explique Laëtitia Lamiaux. Preuve que la politique du 0 phyto pour entretenir les espaces publics porte ses fruits. 62190.fr

Commentaire (0)

Lillers: 120 exposants au marché aux puces de SoLillers

Publié le 15 juin 2019 par Administrateur

Le rendez-vous annuel n’a pas battu de record, mais ils étaient tout de même 120 exposants ce samedi 15 juin au parc du Brûle à avoir répondu favorablement à l’invitation de SoLillers. Comme chaque année, le marché aux puces de l’association qui anime le centre social a attiré le soleil, et par voie de conséquence, les exposants, et les visiteurs, venus flairer la bonne affaire. Les fonds récoltés par l’association serviront à financer voyages et/ou sorties des adhérents du centre social. La Maison pour tous qui s’apprête d’ailleurs à fêter ses 10 ans, avec un gros week-end d’animations les 29 et 30 juin. Nous y reviendrons. 62190.fr

Commentaire (0)

Lillers: Il gifle un mineur pour venger son fils

Publié le 15 juin 2019 par Administrateur

Tout commence par une histoire d’insultes entre deux jeunes garçons. Le 10 juin 2018 à Lillers, un différend oppose deux mineurs. La situation s’envenime, ils en viennent aux mains. L’un d’eux en fait part à son père. Celui-ci enfourche son scooter, rejoint la bande de jeunes dans la rue et fonce sur l’agresseur de son fils. Il lui met une gifle, « tellement fort que ma tête a heurté le rebord d’une fenêtre », déclare la victime, qui souffre d’une plaie au cuir chevelu. L’incapacité totale de travail est évaluée à quatre jours. L’auteur, un Lillérois âgé de 36 ans, père de quatre enfants, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Béthune, mercredi 12 juin. À la barre il nie catégoriquement, ce qui ne plaît pas au procureur: « Les témoignages corroborent les déclarations de la victime, cette attitude ne vous honore pas. On aurait pu comprendre que vous agissiez sous le coup de l’énervement ». Son casier judiciaire fait état de quatre mentions, il est condamné à 400€ d’amende et indemnisera la partie civile à hauteur de 300€ au titre du préjudice moral. 62190.fr

Commentaire (0)

Lillers: découverte de la nature en ville, samedi 15 juin

Publié le 14 juin 2019 par Administrateur

La communauté d’agglomération Béthune-Bruay Artois-Lys romane propose, ce samedi 15 juin, de 9h30 à 12h30, une balade intitulée « Découverte de la nature en ville – Lillers », encadrée par les éco-gardes de l’agglo. Gratuit, sur réservation auprès de la mairie de Lillers au 03 21 61 64 64. Rendez-vous rue des Douves.

Commentaire (0)

Ferfay: victime de 40 coups de hache, un Lillérois survit, et raconte sa mésaventure

Publié le 08 juin 2019 par Administrateur

Photo: Patrick Blondel

Interview d’Antonio, 44 ans, alias Luglien, qui a reçu 40 coups de hache… et qui a survécu. Il s’apprête à en recevoir d’autres, les 8, 14 et 15 juin

Votre Info: Chaque année depuis dix ans, votre périple depuis l’Irlande se termine mal. Comment l’expliquez-vous ?
Antonio Scottu: Je ne comprends pas, je n’ai pas d’explications. Je venais simplement pour prêcher la bonne parole. On vient d’Irlande avec Lugle, mon grand frère. Nous faisons un voyage épique, il faut quand même voir la tête de notre bateau. On débarque à Boulogne-sur-Mer, puis on prend la route, avec nos sandalettes aux pieds. À chaque fois qu’on passe par Thérouanne, il y a le feu à la ville, et comme on a des supers pouvoirs, on l’éteint, un peu à la façon d’Obi-Wan Kenobi. Et à chaque fois aux portes d’Hurionville, on tombe dans une embuscade. Des racailles de la vallée de Scyrendale nous attaquent et on se fait couper la tête.

10 ans que vous recevez des coups de hache… ça n’est pas lassant à force ?
J’avoue que ça commence à piquer. Mais on sait qu’il n’y a pas de happy-end dans cette histoire, on ne peut pas la changer, c’est la légende qui veut cela. Je connais la fin du récit, à chaque fois je me dis, « ça y est ça recommence ».

Ça vous fait peur ?
J’ai toujours un peu la crainte que le brigand ne maîtrise pas son geste, d’autant qu’au moment de l’attaque, nous sommes dans le noir. Mais ça n’est pas vraiment ça le pire…

Dîtes-nous en plus…
Il faut bien comprendre que lorsqu’il a plu les jours précédant le spectacle – ce qui peut arriver – en plus de perdre la tête, on perd notre dignité. C’est plein de boue, les chevaux ont détalé de partout et se sont un peu lâchés… On gît dans la boue et parfois par malchance, dans le crottin. Et comme on est morts, on ne peut pas trop bouger !

La légende des princes irlandais, les 8, 14 et 15 juin à Ferfay. Début du son et lumières à 22h30.

Commentaire (0)

Lillers: la Ville poursuit sa guerre contre les dépôts sauvages

Publié le 08 juin 2019 par Administrateur

Jeudi 6 juin en conseil municipal, la municipalité a adopté une délibération visant à sanctionner durement les auteurs de dépôts sauvages. Cette délibération, présentée par Michel Dassonval se veut répressive et dissuasive. Le nettoyage sera facturé aux auteurs – la Ville espère que le développement de la vidéosurveillance fera son œuvre en la matière – à raison de 25 euros bruts, par heure, et par intervenant. Le transport des déchets ou encombrants à la déchèterie représentera un montant de 250 euros. Si la gestion du dommage est supérieure à ce forfait, les frais réels de l’intervention seront facturés. 62190.fr

Commentaire (0)

Lillers: la délégation lilléroise en route pour Marsberg

Publié le 07 juin 2019 par Administrateur

Ils étaient une cinquantaine ce vendredi matin à prendre le départ de Lillers pour Marsberg en Allemagne: des membres du comité de jumelage bien évidemment, un collectif de peintres, quelques élus, dont le maire de Lillers, Pascal Barois, et quelques jeunes footballeurs, les U13 du FC Busnes, complétés avec des footballeurs lillérois, dans le cadre de l’entente Busnes-Lillers. Des joueurs d’échec rallient l’Allemagne ce samedi. Au programme samedi : minigolf pour les footballeurs français et allemands, visite d’Erlinghausen, match de football des équipes de Marsberg et de Busnes-Lillers, « Jeux sans frontières » avec participation des équipes de football de Marsberg et de Lillers, rencontres d’échec, exposition de peintures. Dimanche, nouvelle rencontre footballistique, promenade historique en passant par le « Rittersprung » jusqu’à la Eisdiele au Burghofcenter, rencontres d’échec, exposition de peintures à nouveau, et barbecue de cloture à la Hauptschule Marsberg. Tout ce beau monde reprendra la route lundi 10 juin à 12h. 62190.fr

Commentaire (0)

Lillers: Florian Vincent, 22 ans, nouveau chef d’orchestre de l’harmonie d’Auchel

Publié le 05 juin 2019 par Administrateur

L’harmonie d’Auchel vient d’accueillir un tout nouveau chef d’orchestre qui espère faire progresser la formation musicale auchelloise : Florian Vincent, pas encore 23 ans, pur produit de l’école de musique de Lillers.

Pour Florian Vincent, musicien lillérois âgé de 22 ans, diriger une harmonie, c’est « comme entraîner une équipe de football. Quand on arrive en cours de saison, il faut jauger l’effectif en place, et essayer de le faire progresser. Il va y avoir des joueurs qui adhèrent, mais on ne peut pas plaire à tout le monde ». Il y a quelques semaines, l’harmonie d’Auchel s’est attaché les services d’un tout nouveau chef d’orchestre, en remplacement de Jean Castanet, puis de Gilles Foulon, à la baguette de l’harmonie de Burbure, qui n’aura fait qu’un court intérim. 22 ans, c’est jeune. « C’est vrai que ça n’est pas très courant. Mais c’est ce que voulaient les musiciens de l’harmonie, rapporte le Lillérois. En arrivant, j’ai fait connaissance avec des gens passionnés, qui ont une réelle envie de jouer ensemble. Je vais faire fonctionner le réseau pour que des jeunes nous rejoignent, et que nous puissions nous inscrire dans la durée. »
S’il n’est âgé que de 22 ans, le musicien justifie de 19 ans de pratique. Originaire de Lillers, il intègre le jardin musical municipal avec Françoise Castanet (l’épouse du chef d’orchestre). Puis il rejoint l’école de musique de Lillers à 6 ans, commence la batterie à 7, le trombone un an plus tard, puis le piano durant trois années. En classe de 4e, il est admis au conservatoire à rayonnement départemental de Calais. En classe de seconde, il met le cap sur le lycée Pasteur de Lille pour un Bac techniques de la musique et de la danse, rejoint ensuite le conservatoire de Lille et commence le tuba… Il y a trois ans, il « s’exile » au conservatoire à rayonnement régional de Paris pour un diplôme d’études musicales avant de revenir dans la région, à l’École supérieure de musique et de danse des Hauts-de-France pour préparer le diplôme national de musicien professionnel. Une formation musicale des plus solides, qui le conduit à enseigner. Deux ans à Burbure, depuis quatre ans à Gonnehem, et depuis septembre à Billy-Montigny, comme professeur de trombone et de percussions.

Un retour aux sources
Après avoir fait ses gammes à la baguette à Lillers – dans le cadre de son projet personnel – puis à la tête de l’harmonie de Gosnay pour deux cérémonies, et de l’orchestre des jeunes de la Fédération régionale des sociétés musicales des Hauts-de-France, le voilà maintenant chef d’orchestre de l’harmonie municipale d’Auchel. Une suite somme toute assez logique dans son parcours : « Pour un musicien, ça peut être un objectif. Diriger une harmonie, c’est un peu comme jouer d’un nouvel instrument ». Et puis pour lui, bien qu’il ait toujours vécu dans la Cité de la chaussure, Auchel, c’est aussi un retour aux sources. Florian est né un 31 décembre à la maternité d’Auchel, ses grands-parents paternels sont auchellois, et son papa, Éric, clarinettiste à l’harmonie Fanien de Lillers, a été première clarinette à Auchel… Le jeune chef d’orchestre ne débarque pas en terrain conquis, mais pas en terre inconnue non plus. Avec face à lui, un superbe challenge. Il lui reste à fédérer, à faire revenir au bercail les anciens, et à accueillir des nouveaux musiciens de tout pupitre. Il a les clefs dans le creux de la main. A.Top, 62190.fr

Commentaire (0)

Lillers: un cyclomotoriste légèrement blessé dans un accident devant le collège Cassin

Publié le 03 juin 2019 par Administrateur

Ce lundi 3 juin peu après 8h, un accident de la circulation entre un cyclomotoriste et une voiture est survenu devant le collège René-Cassin à Lillers. Arrivés rapidement sur place, les sapeurs-pompiers de Lillers ont transporté la victime, le conducteur du cyclomoteur, au centre hospitalier de Beuvry pour des blessures jugées légères. 62190.fr

Commentaire (0)

FC Lillers, US Ham, JS Bourecq: le point chez les seniors messieurs avant la fin des championnats

Publié le 31 mai 2019 par Administrateur

Le stade de la JS Bourecq

Dimanche 2 juin dans la soirée, le rideau sera tiré sur la saison 2018-2019 des seniors messieurs des trois clubs de football du 62190. On fait le point à la veille de la dernière journée de championnat.

Honneur aux plus petits, la JS bourecquoise, qui évolue dans la toute dernière division du district Artois de football, la D7. Pour les joueurs, comme pour le club en son ensemble, cet exercice qui se termine aura été une transition: « Ça a un peu bougé, explique Jimmy Derisbourg, vice-président et pierre angulaire du club. On a repris les choses en main, très sérieusement, on est en train de se structurer. » En début de saison, le club a connu une arrivée massive de joueurs, ce qui a conduit les dirigeants à engager une seconde équipe seniors. Une équipe B qui n’a pas tenu: « Il y avait des éléments pas très sérieux, on a fait forfait général en mars. L’équipe A a mal démarré, mais le recrutement d’un entraîneur au mois de novembre a changé les choses. Au final, on fait une bonne saison. » Dimanche 2 juin, la JS Bourecq, 5e, affronte la réserve de Cauchy sur son terrain. Les Cauchois sont 4e, en cas de victoire, les Bourecquois pourraient passer devant, pour l’honneur. Déjà, le club est au travail pour la saison prochaine: « L’objectif sera la montée de l’équipe 1, annonce Jimmy Derisbourg. Des joueurs d’un bon niveau vont arriver, et peut-être qu’on fera une équipe B, à condition de compter 40 joueurs. Chez les jeunes, on va consolider nos équipes de petits, U6-U7 et U8-U9, former des éducateurs et des arbitres. » Le projet à venir devrait être annoncé officiellement lors de l’assemblée générale, vendredi 21 juin. On parlera sans aucun doute du projet de la municipalité d’implanter de l’éclairage sur le terrain du club. Une sacrée bonne nouvelle pour la JS bourecquoise.

Sébastien Vionne, coach de l’US Ham.

 

Ham-en-Artois joue une finale
À l’US Ham, la fin de saison est palpitante. Les seniors A, en D6, ont réalisé une superbe deuxième partie de saison et grappillé petit à petit de précieux points, pour revenir à deux longueurs de la réserve du FC Auchel, leader de bout en bout. « Ce qui explique cette belle fin de saison, c’est que nous n’avons pas eu autant de blessés que d’habitude, déclare le président du club, Gérard Guillemant. Nous avons connu l’arrivée de bons joueurs en début de saison, l’effectif est bon, et le duo d’entraîneurs fait un superbe boulot. Et quand les résultats suivent, tout le monde se motive encore plus… » Une spirale positive qui offre aux Verts de l’USH un match au sommet, dimanche 2 juin au stade Charles-Davigny. US Ham – FC Auchel B, le 2e contre le 1er, trois petits points d’écart entre les deux équipes… Au match aller, les Hamois s’étaient inclinés 5-4… Une victoire par deux buts d’écart pourrait offrir le titre aux Verts. « Nous on espère monter, même en finissant 2e, glisse le président. On ne connaît pas les modalités. On espère le savoir assez vite. Mais les joueurs le méritent tellement… » La prudence reste de mise, d’autant que derrière, l’équipe B de Divion n’est qu’à 2 points. L’équipe B de l’US Ham pour sa part, auteure d’une saison moyenne (9e en D7), se déplacera à Auchel pour affronter l’équipe C, leader du championnat.

Quentin Liachouk (FC Lillers)

Des regrets pour le FC Lillers
Enfin, pour les seniors du FC Lillers qui recevront Lambres dimanche 2 juin en D4, l’idée est de poursuivre la belle série d’invincibilité démarrée juste après la trêve hivernale. Lillers est 6e d’un groupe très serré (en s’imposant face à Lambres, les Lillérois peuvent encore espérer finir 4e), et au club, on est conscient d’être passé à côté de quelque chose.  « Ça restera la saison des regrets, estime le président du club, Patrice Descamps. On a payé notre mauvais début de saison. Quand on voit la façon avec laquelle on termine le championnat et cette série sans défaite après la trêve, on aurait pu finir sans problème dans le trio de tête. » L’arrivée de Gregory Lavoisier, secondé par Rémy Bourdon, à la tête de l’équipe première, a stabilisé un groupe qui veut finir la saison correctement: « Ça nous permettra de montrer à d’éventuelles recrues que notre classement ne reflète pas la valeur de l’équipe, précise le président lillérois. L’équipe va se renforcer à l’intersaison. On devrait avoir des signatures d’ici 15 jours à trois semaines. » L’objectif pour le FC Lillers sera de jouer les premiers rôles dès l’entame de l’exercice 2019-2020. Pour l’équipe réserve, c’est un peu le flou artistique: « On ne sait pas combien il y aura de descentes avec la refonte des championnats. On parlait de quatre, à un moment donné ». L’équipe 2, 9e en D6, serait donc bien inspirée de remporter son dernier match de la saison, face à la réserve lambrésienne, avant-dernière, pour ne pas se mettre en danger. A.Top, 62190.fr

Commentaire (0)

Ecquedecques: son véhicule est immobilisé par les gendarmes, il brave l’interdiction

Publié le 31 mai 2019 par Administrateur

Le 16 février dernier vers 17 heures 30 à Ecquedecques, les gendarmes interceptent un automobiliste. Lors du contrôle, les militaires s’aperçoivent que le permis de conduire de l’intéressé est suspendu, constatent qu’il n’est pas assuré et n’a pas effectué le changement de propriétaire sur la carte grise. Le test salivaire effectué est positif au cannabis. Son véhicule est immobilisé, mais quatre jours plus tard, les gendarmes remarquent que le contrevenant n’a pas respecté la mesure d’immobilisation. Pour cette kyrielle d’infractions, le prévenu, 29 ans, papa d’un enfant, sans emploi et sans ressource, a été condamné par le tribunal correctionnel de Béthune, mardi 28 mai à 3 mois d’emprisonnement ferme, à l’annulation de son permis de conduire et à 300€ d’amende. 62190.fr

Commentaire (0)

Ham-en-Artois: Ham’N tes baskets, c’est ce samedi 1er juin!

Publié le 30 mai 2019 par Administrateur

Les fidèles sont déjà inscrits, certains hésitent encore. Plus d’hésitation, samedi 1er juin, la météo s’annonce clémente, le week-end de fête à Ham-en-Artois devrait être réussi! Dans le cadre des festivités de la ducasse, et ce depuis 5 ans, une course pédestre vient enrichir le programme d’Ham en fête. Son nom commence à être connu des amateurs de course à pied, Ham’N tes baskets, une course, enfin des courses et des randonnées pédestres, aussi sérieuses que festives.
Plus de 200 inscrits
Pour ce cru 2019, pas de record de participation en vue. C’est le week-end de l’ascension, d’aucuns préfèrent partir quelques jours… et puis, il y a la concurrence, toute proche et féroce, celle du Trail des hobbits à La Comté. « On aurait aimé déplacer la date, explique Julien Vat, un des organisateurs de l’événement. Mais comme la course se déroule en même temps que la ducasse qui a toujours lieu à la même date, c’est un peu compliqué. » Qu’importe, ils sont déjà plus de 220 inscrits sur les différentes courses au programme: 5 et 10 km, 1300 m pour les poussins, 2500 m pour les benjamins et minimes, 750 m pour les enfants, accompagnés de leurs parents (pour cette dernière distance, le nombre d’inscriptions est limité à 95) et, nouveauté, un parcours de 10 km en relais réservé à ces dames. Aussi, au programme, des parcours de randonnée pédestre de 7 et 13 km, en départ libre ou groupé. Participer à Ham’N tes baskets, c’est œuvrer pour une bonne cause l’association « L’univers d’Inès », du nom de cette adolescente autiste qui a besoin d’un accompagnement permanent. Les festivités et hostilités sportives démarrent à 14h.

Horaires et modalités d’inscription ici

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here