Archive | juin, 2018

Championnat de France de tir à l’arc : Loïc Lambrecq, meilleur Lillérois

Publié le 29 juin 2018 par Administrateur

Photo © PVC / Votre Info

Dimanche dernier, Saint-Venant était le cadre des championnats de France de tir à l’arc à la perche verticale, épreuve à laquelle, les archers lillérois de la Saint-Sébastien participaient. Au terme des cinq tours de la compétition, le titre est revenu à la locale Euphrasie Houssin qui a donc privé les hommes d’un titre auxquels ils sont pourtant habitués. Un tel résultat n’avait pas été enregistré depuis 1972.
Accompagnant la Saint-Venantaise sur le podium, l’on retrouvait Guillaume Vanacker de Dunkerque et Sébastien Choquet de Caestre. Le premier Lillérois pointe à la 33e place, en la personne de Loïc Lambrecq (notre photo), pas vraiment déçu de son résultat. « C’est sûr, dit-il, on part toujours avec des ambitions, celle d’entrer dans le top 10 et plus encore de monter sur le podium. Mais l’on sait que c’est très aléatoire, qu’il faut compter avec le facteur chance ». Il faut dire aussi que cette année, « le niveau était particulièrement relevé ». Globalement les Lillérois sont rentrés satisfaits de leur journée : « c’était une superbe organisation et nous sommes contents pour les personnes qui sont montées sur le podium et que nous connaissons tous bien ».
Ce championnat de France toutes catégories passé, la saison se poursuit maintenant avec un point d’orgue à venir en août avec le championnat d’Europe organisé à Lumbres. Le comité de sélection composé de 21 personnes, va délibérer pour désigner 24 archers qui composeront l’équipe de France, soit 8 pour chacun des trois secteurs que sont le maritime, le terrien et l’Artois ; 72 pourront concourir en individuel. À suivre donc.

Les Lillérois aux championnats de France : Loïc Lambrecq (33e), Francis Paillart (49e), Philippe Mochot (51e), Jean-Yves Poincelet (78e), André Lambrecq (80e), Gervais Loridan (152e), Éric Zehraoui (172e), Jean-Jacques Leblanc (204e). 337 tireurs ont été classés.

Commentaire (0)

Joutes nationales pour deux jeunes athlètes lilléroises

Publié le 28 juin 2018 par Administrateur

Naïs et Jeanne : 5 médailles à elles deux, lors des régionaux.- Photo © DR / SVA

La saison d’athlétisme bat son plein et les compétitions sur piste s’enchaînent. Deux jeunes Lilléroises, sociétaires du Saint-Venant athlétisme, Naïs et Jeanne Ivain réalisent de bien belles choses. Elles disputeront le championnat de France des Ligues à Niort, le 14 juillet prochain.

Toutes deux étaient ce dimanche dernier à Noyon (Oise), pour les championnats régionaux de triathlon. Deuxième sur le 200 m haies, avec un record personnel à 29’’97 (7e performance française de la saison), première à la marche et quatrième au disque, Naïs Ivain a remporté le titre régional du triathlon avec un total de 123 points (4 de mieux que son ancien record personnel). Un magnifique résultat qui lui permet d’être qualifiée pour la finale nationale des Pointes d’or, l’équivalent d’un championnat de France minimes, qui aura lieu ce dimanche à Lyon Vénissieux.
Dans cette même compétition, sa sœur Jeanne, vice championne régionale des épreuves combinées à Lens il y a deux semaines, monte deux fois sur le podium avec la deuxième place au javelot et la troisième au 200 m haies (record perso). Des résultats qui lui permettront d’accompagner sa sœur en stage régional, la semaine prochaine, afin de préparer le premier championnat de France des ligues minime, qu’elles disputeront donc à Niort le 14 juillet, sous les couleurs des Hauts-de-France.

Commentaire (0)

Déception pour Lucas Rosiaux à Liévin

Publié le 25 juin 2018 par Administrateur

Une fin de course dans la douleur.- Photo © PVC / Votre Info

Déception pour le Lillérois Lucas Rosiaux qui abordait les championnats de France juniors du 10 km, samedi à Liévin, avec une certaine ambition. L’an dernier à Aubagne, le sociétaire du Saint-Venant athlétisme avait plutôt bien réussi sa course et il espérait faire au moins aussi bien cette année. C’était sans compter sur la difficulté du parcours liévinois, tout en faux plats et relances. Parti prudemment, en compagnie des masters qui couraient avec les juniors, Lucas a aussi souffert de la chaleur. En plus, il a sauté le ravitaillement à mi-parcours, tellement il y avait du monde… Cela lui a été préjudiciable. «J’ai subi les 5 derniers kilomètres », dit-il, visiblement déçu de sa performance… mais lucide. Le dernier faux-plat qui amène devant le stade couvert régional où était jugée l’arrivée, a été un vrai calvaire. Impossible de prendre la foulée de qui que ce soit. Mais là où certains auraient abandonné, Lucas a mis un point d’honneur à terminer en 42’02 m (loin des 36 min qu’il espérait). Cette édition 2018 aura été l’occasion d’apprendre encore un peu plus. On le reverra sûrement l’an prochain.

Commentaire (0)

Fanfare et djembés pour fêter la musique

Publié le 22 juin 2018 par Administrateur

Petite fête de la musique cette année en raison de la Coupe du monde… Mais ballon rond ou pas, il en est pour qui la fête de la musique reste incontournable, une occasion comme une autre de jouer en public. Alors que la France venait officiellement de s’imposer 1-0 contre le Pérou, la classe de djembé de l’école de musique débutait une prestation devant la mairie sous la direction de son professeur Stéphane Lelong… Quelques morceaux, avant de changer de place pour deux autres prestations devant les cafés qui étaient ouverts. Une interprétation qui aurait pu se faire pour soutenir les Lions de la Téranga. Sur le parvis de l’hôtel de ville, la fanfare de Rieux prenait ensuite le relais sous la baguette de Franck Pailleux, pour un tour du monde musical, avec une série de medleys interprétés devant un parterre de mélomanes qui cherchaient le soleil… Parce qu’à l’ombre il faisait plutôt frisquet. 62190.fr


Commentaire (0)

Le Lillérois Lucas Rosiaux au départ du championnat de France du 10 km

Publié le 22 juin 2018 par Administrateur

Photo © PVC / Votre Info

Liévin accueille ce samedi, les championnats de France du 10 km, épreuve d’athlétisme sur route qui permettra de décerner les titres dans les catégories juniors, espoirs, seniors et masters, garçons et filles.

Pour les régionaux, courir à Liévin est l’occasion de participer à un championnat de France à un moindre coût (les clubs ne s’en plaindront pas) d’autant que pour les courses Open, le prix de l’inscription est pris en charge par la ligue. Parmi les « Artésiens » l’on suivra avec attention Benjamin Ryckelynck (Artois athlétisme) qui a couru cette année en 32’08, Philippe Leferrand (Gohelle athlétisme) revenu à un très bon niveau (31’57), Élise Decorte (Arras), spécialiste du cross (36’30).
Au Saint-Venant athlétisme, les regards se porteront sur Élodie Dulot (37’38’’ cette année à Fleurbaix). Pour elle qui avait remporté le titre espoir en 2006 à Morlaix, en 36’21’’, l’objectif est de faire un « truc correct », en réalisant sa meilleure performance de l’année sur un parcours qui lui va bien, et d’entrer ainsi parmi les 30 premières seniors. Et côté juniors garçons, c’est le Lillérois Lucas Rosiaux qui défendra les couleurs saint-venantaises. Nous l’avions vu lors des Galopades lilléroises où il avait bouclé son 10 km en 37’ 21 avant de courir en 36’ 32 à Valenciennes temps qui lui avait permis de se qualifier.
Les épreuves : juniors et masters hommes à 17h45 ; femmes toutes catégories (+open) à 19h ; espoirs, seniors hommes (+open) à 20h30. Classement sport entreprise dans chacune des épreuves.- PVC / Votre Info

Commentaire (0)

Fête de la musique en ville

Publié le 20 juin 2018 par Administrateur

Photo © Votre Info


Pas de programmation spécifique pour cette fête de la musique 2018. Néanmoins, il y aura bien des animations dans la ville, ce jeudi 21 juin. L’harmonie Fanien est de la partie, la fanfare de Rieux aussi. Il y aura du djembé à la terrasse de quelques cafés (juste après le match de l’équipe de France de football) ainsi que des prestations du côté de la Maison pour tous. Enfin, l’Orchestre de variétés de l’école de musique effectuera une répétition ouverte au public, samedi 23 juin, à partir de17h, salle d’honneur de l’école.

Commentaire (0)

Accident mortel ce matin à Allouagne

Publié le 19 juin 2018 par Administrateur

Photo © PVC / Votre Info

Collision frontale ce matin, sur le coup de 8h, à la sortie d’Allouagne, en direction de Rieux où une voiture et un scooter sont entrés en collision frontale dans des circonstances qui restent à déterminer avec précision. Accident dramatique puisque le pilote du scooter, un Lillérois de 40 ans, y a trouvé la mort.

Commentaire (0)

Une famille auchelloise agressée par des Lillérois

Publié le 13 juin 2018 par Administrateur

Désagréable surprise pour cette famille auchelloise, lorsqu’elle voit débarquer chez elle cinq individus, dont une femme, et défoncer la porte de son logement. L’affaire se déroule la soirée du 17 août 2016. Après avoir fracassé la porte, à coups de pieds, la concubine du requérant est agressée à coups de poings par la femme de la bande. Son fils s’interpose, il est aussi frappé. Sa maman, maintenue par un autre protagoniste, est de nouveau battue. Un motif à cette expédition punitive: la victime aurait dégradé la voiture de l’agresseuse. Sitôt le méfait terminé, les cinq auteurs, quittent les lieux, la jeune femme casse les deux rétroviseurs de la voiture de la plaignante. Transportée à l’hôpital de Divion, son incapacité totale de travail est évalué à 3 jours.
Prison ferme
Trois des cinq auteurs, demeurant à Lillers, sont identifiés par les policiers. Ils comparaissaient ce mardi 12 juin devant le tribunal correctionnel de Béthune. Deux d’entre eux sont frères, la troisième est l’épouse de l’un d’eux. Ils n’ont daigné se présenter face au juge. Les frères sont condamnés à 5 mois de prison ferme pour l’un, 4 mois de prison ferme pour l’autre. La jeune femme à 4 mois de prison avec sursis simple. Ils indemniseront solidairement les deux victimes à hauteur de 1800€, au titre du préjudice moral. La prévenue, auteur des dégradations, paiera seule le dommage matériel à hauteur de 339€74. 62190.fr

Commentaire (0)

Neuf Irlandais à la rencontre de leurs princes

Publié le 13 juin 2018 par Administrateur

Les Irlandais ont retrouvé leurs princes… Photo © PVC / Votre Info

Il y a une bonne dizaine d’années, la Communauté Artois-Lys et le Comté de Laoïs en Irlande se rapprochaient pour mettre en place un projet de développement touristique autour de la randonnée. Le produit qui avait été pensé et testé, aussi bien côté français que côté irlandais, n’a malheureusement jamais pu vraiment se concrétiser. En revanche, les amitiés qui s’étaient nouées à l’époque entre randonneurs, ont perduré. Il y a d’ailleurs encore régulièrement des échanges avec, côté français, les membres de l’association burburaine Ortie, créée il y a 10 ans, sur la base du Groupe des randonneurs de l’office de tourisme.

Voilà qui explique la présence de neuf Irlandais, samedi soir à Ferfay, au spectacle son et lumière de La Légende des Princes irlandais. Dans le groupe accompagné de quelques Ortisiens, cinq avaient déjà eu l’occasion de le voir… Pour les quatre autres c’était une totale découverte qui les a ravis. Avant d’aller s’asseoir sur les gradins, ils ont eu l’occasion de rencontrer quelques responsables de l’association organisatrice La Scyrendale ainsi que le metteur en scène Dominique Martens. Après la représentation, ils ont retrouvé Lugle, Luglien et Lilia avec qui ils ont pu échanger quelques mots et surtout faire une photo souvenir qui venait terminer une journée durant laquelle ils avaient déjà beaucoup entendu parler de Lugle et Luglien. D’abord lors d’une marche organisée au départ de Burbure qui leur avait permis de se rendre au pied de la stèle située dans le fond de la vallée de Scyrendale (le matin) puis, dans la cathédrale de Saint-Omer, devant le tombeau d’Erkembode, le témoin de l’assassinat de Lugle et Luglien, narrateur du spectacle qui fait si souvent référence au vieux sage irlandais.
Telle qu’elle est présentée dans le spectacle, la légende laisse penser que finalement notre territoire et notre région ont clairement des liens de parenté avec l’Irlande. Ce qui n’est peut-être pas faux car déjà la veille, nos neuf Irlandais tout juste débarqués à Beauvais, avaient découvert sous la conduite d’un archéologue local, que l’histoire de la ville de Péronne fait référence à saint Furcy, autre moine évangélisateur irlandais, mort dans cette ville picarde qui, et cela ne peut pas être un hasard, se trouve sur la via Francigena… Comme le Lillérois, du côté de Ferfay, Burbure, Hurionville.
Durant ce court séjour, d’autres visites et animations avaient été programmées par les responsables de l’Ortie qui ont fait découvrir à leurs hôtes (tout le monde était hébergé dans les familles), l’ambiance conviviale du café-théâtre L’Abattoir à Lillers, la richesse du marais de Saint-Omer et l’histoire de la carrière Wellington à Arras. Cela avant un pique-nique à Saint-Laurent-Blangy et une marche de quelques kilomètres sur la via Francigena, de Rocquigny à Sailly-Sallissel, véritable trait d’union tiré entre le Pas-de-Calais et la Somme. L’occasion de bien rire une dernière fois tous ensemble. Car, comme aurait pu le dire le vieux sage irlandais : l’union fait la farce.- Philippe Vincent-Chaissac / Votre Info


Commentaire (0)

Les parlementaires communistes des Hauts-de-France à l’écoute du Lillérois

Publié le 06 juin 2018 par Administrateur

Pour Lucien Andriès, il faut accompagner et donner des arguments.- Photo © PVC / Votre Info

Depuis ce lundi 4 juin, les parlementaires (députés, sénateurs) et conseillers départementaux communistes des Hauts-de-France vont à la rencontre des entreprises, des services publics, des salariés, des citoyens et des habitants des villes et villages de la région pour établir un cahier de revendications qu’ils remettront à Édouard Philippe, Premier ministre, le samedi 9 juin 2018, dans le cadre d’une initiative baptisée « La région des Hauts-de-France vers l’Élysée ».

Ce mercredi, ces élus dont Michelle Gréaume, sénatrice du Nord, ont fait étape à Burbure, pour un échange avec les élus et « camarades » du secteur, « sur les nécessaires mobilisations et ripostes face à la politique de casse sociale, économique et démocratique menée par le Président et son gouvernement ».
Les motifs de mécontentement sont légion : hausse de la CSG, santé, fonction publique, retraites, pouvoir d’achat, logement, emploi, éducation, tribunaux, facultés, services publics, Ehpad, SNCF, gaz, électricité, suppression de la taxe d’habitation, communes urbaines, communes rurales, politique de la ville, solidarité, intercommunalité, bassin minier… La Colère monte partout ! Pour les élus communistes « l’heure est à la mobilisation des populations, des salariés, des retraités, pour réclamer des moyens pour notre région ».

PROBLÈMES DE SANTÉ
L’échange qui s’est noué à Burbure a repris beaucoup de ces problèmes. La question de la santé dans un bassin de 600 000 habitants (Lens-Béthune) est revenue à plusieurs reprises, avec la suppression de services de pneumologie et de cardiologie, des unités de soins de la Carmi (même si la lutte a permis de maintenir La Manaie à Auchel et de renforcer certains autres services à Bruay) et des menaces qui planent sur les soins psychiatriques où des « réorganisations » s’annoncent.
Moins connue, la situation de l’aide à domicile. Souvent présentée comme l’alternative au placement en Ehpad, elle cache en réalité des situations très difficiles pour les personnels, « sous-payés et à bout de souffle », des femmes le plus souvent qui sont en précarité avec des problèmes de santé : un « véritable scandale ». « Il faut aider ces personnels à se rencontrer et à s’organiser » d’autant que se profile une privatisation de ces services.

JEUNESSE DÉSESPÉRÉE, SALARIÉS RÉSIGNÉS
Xavier Kolakowski, adjoint au maire à Lillers, a parlé d’une jeunesse qui se désespère… mais qui se mobilise même si la revendication peut parfois conduire à la garde à vue. « On lui fait croire que l’avenir c’est l’ubérisation avec le danger de la suppression de la couverture sociale ». Et de donner raison à celles et ceux qui s’opposent au Parcours sup, avec un exemple à l’appui : celui d’un jeune placé en 5000e position d’une liste d’attente dans une filière où il n’y a que 2000 places. Souvent les jeunes passent pour être des fainéants, pour ne pas vouloir se mettre au travail. C’est oublier que pour aller travailler, il faut de l’argent… Pour s’acheter une voiture, pour l’entretenir (et cela va être de plus en plus cher avec la multiplication des points de contrôle), pour y mettre un carburant de plus en plus cher. Finalement, il faut se poser la question de savoir si c’est rentable d’aller au boulot pour des salariés, jeunes et moins jeunes, qui survivent, plus qu’ils ne vivent, grâce à leur travail. Et d’interroger par ailleurs : « à quoi sert la baisse des cotisations sociales si dans le même temps la CSG et le montant des mutuelles augmentent ? Le salarié ne voit pas la différence ».
Incontournable aussi en ce moment : la situation chez Carrefour avec un boucher qui a 38 ans d’ancienneté et gagne moins de 1200 € par mois. 57 magasins sont concernés en région, 2000 salariés « résignés » (NDLR au niveau national).

PRIVATISATION DES ORGANISMES HLM
La défense des services publics fait aussi partie des combats à mener : l’accès à l’énergie pour tous les usagers défendu par René Hocq, et bien sûr celui de la SNCF avec une information qui, si elle se révèle exacte, va fortement impacter toute une partie des territoires ruraux du Pas-de-Calais, à savoir la suppression de la ligne Béthune – Saint-Pol.
De son côté, Michelle Gréaume, sénatrice du Nord, dénonçait l’attitude de des parlementaires qui dénoncent la baisse des dotations de l’État quand ils sont dans leurs communes et circonscriptions mais approuvent les budgets lorsqu’ils sont à l’assemblée : « on ne peut pas être bique et bouc à la fois ».
Enfin, il a été question de logement avec une véritable bombe : les fusions et les regroupements des organismes de logements HLM en vue d’une privatisation qui s’opérerait d’ici quelques années… Les expulsions de plus en plus nombreuses pratiquées par les organismes HLM n’en sont-elles pas un signe avant coureur ? Là aussi « il faut se mobiliser pour que tous nos locataires soient informés de ce qui est en train de se mijoter ».

DONNER DES ARGUMENTS
Voilà les constats, parmi d’autres, que faisaient les élus, militants et syndicalistes réunis à Burbure. Mais au-delà du constat, que faisons-nous, interroge Lucien Andriès, l’ancien maire de Lillers ? « Les gens sont outrés mais comment allons-nous les mobiliser, quand nous n’arrivons même plus à mobiliser nos proches ? » Pour lui, il convient de « travailler pour expliquer, pour rassembler et (surtout) pour donner des arguments ». C’est tout l’enjeu de la ligne politique du Parti communiste qui a certainement « commis l’erreur de s’effacer au nom du rassemblement », selon Hervé Poly, le secrétaire fédéral. Ce samedi, les élus communistes de la région seront à Paris pour remettre leurs cahiers de revendications. Sans doute le début d’un combat qu’il faudra mener pied à pied, avec et aux côtés des ouvriers. Parce que la lutte des classes n’appartient pas au passé… C’est en tout cas l’avis de quelques-uns des responsables du parti- Philippe VINCENT-CHAISSAC / Votre Info

Pour celles et tous ceux qui veulent accompagner l’initiative jusqu’à Paris, autour d’un pique-nique géant festif, un bus est organisé au départ de Lillers, ce samedi 9 juin. Départ à 7 h 30 – RDV avenue du Général-de-Gaulle (face au lycée professionnel Flora-Tristan). Coût du transport par personne : 5 €. Réservations et renseignements auprès de Lucien Andries ou Bruno Westrelin.

Commentaire (0)

La Lilléroise Jeanne Ivain, vice-championne régionale d’épreuves combinées

Publié le 04 juin 2018 par Administrateur

Les trois Saint-Venantaises présentes à Lens. Photo © SVA

Ce dimanche à Lens, l’athlète lilléroise Jeanne Ivain a réalisé une superbe prestation aux championnats régionaux d’épreuves combinées.
Grosse perf en effet pour la sociétaire du Saint-Venant athlétisme qui se classe deuxième à quelques points seulement de la première… Reste que le plus important pour elle est d’avoir franchi la barre des 3900 points qui lui vaut d’être retenue pour le stage Horizon 2024 (antichambre des futures équipes de France jeunes). Sur ses deux journées, elle a combiné de façon magnifique ses 7 épreuves (80 haies, longueur, javelot, 100 m, hauteur, poids et 1000 m) en battant quatre records personnels. Pour le titre, « elle est tout simplement tombée sur meilleure qu’elle, mais elle n’a surtout rien à regretter… » confie son président Bruno Ducrocq.
À noter que sa sœur Naïs a pris la 4e place, Élise Pattin (autre Saint-Venantaise) se classant 11e. Toutes les trois ont maintenant rendez-vous dans 15 jours pour Equip’Athlé où, avec le renfort de Zélie Follet, elles auront une sérieuse carte à jouer… Selon Bruno Ducrocq, elles peuvent envisager une finale nationale en octobre à Dreux.

Commentaire (0)

Déambulation sonore dans les rues de Lillers

Publié le 01 juin 2018 par Administrateur


Dans le cadre de son partenariat avec la Comédie de Béthune « La Comédie près de chez vous », la ville accueille du 4 au 9 juin la compagnie L’Hôtel du Nord.

Lola Naymark et Mélanie Péclat affirment que la ville nous ressemble  puisque c’est nous qui la dessinons… Elles ont souhaité s’investir à Lillers, en interrogeant le rapport intime que l’habitant entretient avec sa ville.
À l’issue d’une semaine en immersion, la population est invitée samedi 9 juin, à partir de 14h30, salle Sainte-Cécile (place Jean-Jaurès), à découvrir l’intime des habitants qui se niche aux coins des rues… dans le cadre d’une déambulation sonore.
Dès 10 ans. Départ toutes les 30 minutes. Groupe de 12 personnes maximum. 1er départ à 14 h 30. Dernier départ 18 h 00. Durée 40 min pour chaque déambulation, retour à la salle
Réservation service culturel 03 21 54 72 78

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here