Archive | mai, 2014

Les féminines du FC Lillers joueront en 2e division la saison prochaine!

Publié le 18 mai 2014 par Administrateur

Elles l’ont fait! Opposées à Gonfreville, les féminines du FC Lillers se sont imposées ce dimanche après-midi face à Gonfreville (3-0) s’assurant l’accession en division 2. C’est historique.
Les spectateurs venus en masse au complexe sportif lillérois ont longtemps tremblé. Sous une chaleur accablante, les Lilléroises ont en effet beaucoup souffert face aux Normandes de Gonfreville, 2e de cette poule de barrage derrière Lillers. Battues à l’aller 1-0 sur leur pelouse, les visiteuses ont pris le jeu à leur compte face à des Lilléroises soucieuses de préserver leur petit avantage de la première manche, mais aussi empruntées, peut-être un peu tétanisées par l’enjeu. Seules Marina Castelain et Jennifer Meunier réussissent à mettre le pied sur le ballon… Pour autant, les Normandes ne se sont pas montrées dangereuses, les seules véritables occasions sont à mettre au crédit des Artésiennes en contre, mais Mélodie Hurez (6e) a trop écrasé sa frappe, a buté  sur la gardienne adverse, Mélanie Guérin (17e), comme l’avait fait Estelle Decroix 30 secondes plus tôt.  Des occasions, pas de but, le dernier quart d’heure de la première période a fait craindre le pire, mais le score sera nul et vierge à la pause.

Contres assassins
Au retour des vestiaires, Gonfreville attaque pied au plancher. Les Lilléroises résistent bien autour de leur charnière centrale Replan-Podvin, mais il faudra un arrêt de grande classe de la gardienne locale Alexandra Coquet (52e) et un peu de chance sur une frappe qui trouve la barre transversale (54e) pour ne pas concéder l’ouverture du score qui ne va pourtant pas tarder… sur un contre éclair, Estelle Decroix se retrouve en bonne position, sa frappe est contrée, Mélodie Hurez a suivi et marque du pied gauche (57e). Sonnées les Gonfrevillaises ne sont pas pour autant résignées, mais la confiance a changé de camp, leur domination territoriale est stérile, et l’étau se desserre… Toujours en contre, Lillers est de plus en plus plus menaçant et sur un énième rush d’Estelle Decroix, et une frappe à l’entrée de la surface, Charlotte Langane est coupable d’une main dans ses 18 mètres. L’arbitre de la rencontre siffle un pénalty sévère. Marina Castelain ne se fait pas prier pour transformer (80e), la messe est dite. Impossible pour les Normandes d’y croire encore, pire, sur un dernier contre, Estelle Decroix sert sur un plateau Mélodie Hurez… 3-0 (87e), score final.

Une autre dimension
Les scènes de joie se sont multipliées passé le coup de sifflet final, les larmes ont coulé, de joie et de tristesse. Gonfreville n’a pas rempli son objectif de début de saison, Lillers est en D2, presque inconcevable au début de l’exercice 2013-2014. Christophe Carnez le coach lillérois, souvent sur la réserve, pouvait enfin se lâcher un peu, heureux comme un gosse: « C’est historique, lançait-il, c‘est une récompense pour tout le monde. On l’a emporté au mental, je leur ai dit de ne pas s’énerver à la pause, de ne pas lâcher. Je savais que le temps allait jouer pour nous ». Il reste deux rencontres aux Lilléroises dans cette poule d’accession pour savourer, face à Saint-Quentin puis Estrées à domicile dans deux semaines, avant de penser à l’année prochaine. Elles évolueront dans l’une des trois poules de 2e division, au même titre que Rouvroy, promue cette année et étonnante 3e. Avec Hénin-Beaumont et Arras en 1re division, Lillers est le 4e club du Pas-de-Calais à rejoindre le niveau national du football féminin. Historique à plus d’un titre donc! A. Top, 62190.fr


Commentaire (1)

Les féminines du FC Lillers sont à un match de la 2e division: L’entraineur Christophe Carnez sans pression

Publié le 17 mai 2014 par Administrateur

Estelle Decroix, un des atouts forts de l'attaque lilléroise

Il ne doit en rester qu’un. Championnes de division d’honneur, les féminines du FC Lillers sont en tête de leur championnat interrégional avec trois victoires en trois matches. Demain au complexe sportif lillérois, les joueuses de Christophe Carnez affrontent Gonfreville, l’équipe la plus solide de la poule sur le papier. En cas de victoire Le FC Lillers sera en 2e division.
Elles n’étaient pas favorites, mais on les sentait capables de réaliser un authentique exploit. En allant s’imposer 1-0 sur la pelouse de Gonfreville le 27 avril, les Lilléroises ont confirmé cette pensée, avant de confirmer tout court face à Saint-Quentin à domicile (10-1), puis à Estrée (3-1) les plaçant solidement en tête. L’équation est simple: si Lillers s’impose demain dimanche face à Gonfreville, le club artésien évoluera en 2e division féminine, en cas de match nul, il manquera une victoire, en cas de défaite ça sera plus compliqué puisqu’il faudra compter sur une contre performance des Normandes.

Toujours pas de pression
Du côté de l’entraineur lillérois, le discours n’a pas changé d’un iota depuis des mois. L’objectif était le maintient. Contrat plus que rempli. Le reste c’est du bonus, et s’il a bien conscience qu’il est à la veille d’un rendez-vous qui se pourrait historique, pas question de se mettre la pression: « Moi je me sens bien, confie Christophe Carnez, je n’ai vraiment aucune pression, et je n’en ai pas mis sur les joueuses. La pression du résultat, c’est Gonfreville qui l’a, puisqu’elle avait clairement annoncé qu’elle monterait en D2. De notre côté, c’est la continuité du sérieux des filles, je suis content pour elles, pour le club, les supporters, et ceux qui ont cru en nous. Mes joueuses sont concernées, et elles savent qu’elles ont un grand rendez-vous. On était pas favori, on ne l’est toujours pas ». Sauf que Lillers a emmagasiné beaucoup d’expérience cette saison, dans son championnat régional pour commencer, en coupe de France face à Gravelines pensionnaire de D2 aussi, et lors de ces barrages d’accession en D2. Stressées face à Gonfreville lors de la première journée les Lilléroises, avaient souffert: « On a sans doute marqué trop tôt, explique Christophe Carnez, et les filles se sont mises à défendre, trop. Je leur ai dit après cette victoire que le match n’était pas représentatif de ce qu’elles sont capables de faire. » En lisant entre les lignes, on comprend que Lillers peut réaliser l’exploit. Comme le dit le technicien artésien: « Sur un match, tout est possible ». Un peu avant 17 h dimanche, les dés seront jetés.
Lillers – Gonfreville, à 15 h au complexe sportif lillérois.

Commentaire (0)

Coup de frais sur la façade de la gare de Lillers

Publié le 01 mai 2014 par Administrateur

Elle commençait sérieusement à vieillir! La façade de la gare de Lillers a été rajeunie en ce début de semaine… elle en avait bien besoin! Une entreprise privée est venue reboucher les fissures, avant de mettre un bon petit coup de peinture. Les ouvriers nous ont confié qu’ils auraient fini mercredi soir, c’est chose faite, du moins pour la façade. Les pignons de la gare n’ont pas encore été « touchés ». 1er mai oblige on ne va pas contacter la SNCF ce jour, mais on ne manquera pas de leur demander si il est prévu d’homogénéiser le tout. 62190.fr

Commentaire (0)

Marché nature et belle saison, 4e édition des peintres dans la rue à Lillers: le 1er mai, fais ce qu’il te plait!

Publié le 01 mai 2014 par Administrateur

Edition 2013 des peintres de la rue au château de Relingue

Deux rendez-vous qui deviennent de grands classiques à Lillers. Le 1er mai, deux événements à noter dans vos agendas avec pour commencer, le marché nature et belle saison, avec, de 10 h à 18 h sur la place Jean-Jaurès, une mini-ferme, des animations, expositions, ventes, conseils en tout genre. Un rendez-vous pour les amoureux de la nature ! L’occasion de piocher de bonnes idées pour embellir vos jardins, terrasses ou vos balcons en consultant professionnels et amateurs qui ne manqueront pas de vous conseiller.
Au même moment se déroulera la 4e édition dans la commune de l’opération « Les peintres dans la rue ». Les peintres amateurs sont invités à prendre possession de la ville, avec un défi: réaliser une toile en une journée, en retranscrivant la vue d’une rue, d’une fontaine, d’un parc ou d’un monument historique… et Lillers n’en manque pas! Les toiles seront en suite exposées dès 18h à la salle Sainte-Cécile. 62190.fr

Le centre-ville de Lillers offre des sujets de premier choix

Commentaires (2)

Advertise Here
Advertise Here