Archive | juin, 2013

AG du Volley Artois-Lys Lillers: des satisfactions, des questions, des solutions… quid d’une saison ordinaire

Publié le 10 juin 2013 par Administrateur

Eric Fauvel, le responsable de la section, a lancé un appel aux bénévoles

Samedi 1er juin, la salle Pailleux de Manqueville accueillait l’assemblée générale du Volley Artois-Lys Lillers, fausse assemblée générale en fait… puisqu’il s’agit d’une section du FLJEP, l’asso qui chapeaute bon nombre d’activités culturelles et sportives. Il était donc question d’une réunion-bilan de fin de saison, menée par Éric Fauvel, le responsable à tout faire de la section. On y a parlé des résultats, de la constitution des équipes jeunes (pas simple cette histoire), de la crise du bénévolat (c’est décidément partout pareil) et surtout de la saison à venir, avec quelques interrogations concernant l’avenir des seniors A messieurs. Interrogations qui ont trouvé des réponses dans le courant de la semaine.

Une quinzaine de membres de la section ont fait le déplacement samedi. Joueurs et joueuses, dirigeants… ça paraît peu annoncé comme ça, mais encore une fois il n’était pas question d’AG au sens propre… bien suffisant donc pour aborder les points mis à l’ordre du jour, à commencer par les effectifs, qui restent stables. 88 licenciés, une constante puisque comme l’expliquait Éric Fauvel, voilà maintenant quatre à cinq saisons que l’effectif oscille entre 80 et 90 joueurs. Pour la première fois en revanche, sans vraiment le vouloir, la parité est respectée: 44 filles, 44 garçons, on ne pouvait plus parfait!
Un point inquiète cependant, la diminution du nombre de jeunes joueurs, notamment des très jeunes (chez les poussins et pupilles), à tel point qu’il va devenir difficile de maintenir l’école de volley. Une raison à cela, la concurrence accrue des autres sports, bien représentés à Lillers: football, basket-ball, judo… les petits Lillérois ont l’embarras du choix. En plus de cela, le dessin animé « Jeanne et Serge » n’est plus très en vogue au petit écran, comme le soulignait Christelle Delrue, sur le ton de la plaisanterie, mais à juste titre!

Pascal Bailly va prendre du recul, mais restera bien dans l'encadrement

 Il y aura finalement bien des messieurs en régionale 3
Côté résultats, difficile de faire la fine bouche. Cette saison, supporters et dirigeants ont eu des moments de joie, et ont bel et bien vibré. Difficile d’être pleinement satisfait cependant. En effet, chez les seniors A, le maintien en régionale 2 était la priorité. Raté, à une victoire près… Les joueurs de Pascal Bailly se sont battus jusqu’au bout mais n’ont su éviter une nouvelle rétrogradation, la deuxième en deux saisons après deux accessions successives. Les messieurs évolueront donc à nouveau en régionale 3 la saison prochaine. Durant la réunion, bien des questions subsistaient. Le groupe seniors est en effet le même depuis 6 saisons, il a connu les joies de deux montées successives et là, il prend le chemin inverse, bien plus difficile à encaisser. Une lacune en plus de cela, le manque de banc car peu de jeunes frappent à la porte de l’équipe première, et il est difficile de recruter, les clubs autour de Lillers n’étant pas bien nombreux. Côté banc toujours, Pascal Bailly l’entraineur lillérois a annoncé qu’il prendrait du recul. Il pourrait encore assurer l’entrainement, mais il dit stop au coaching. Bien des incertitudes planaient encore samedi dernier. « Nous en sommes en position d’attente » confiait Eric Fauvel. Pas tout à fait en vérité, puisque l’homme travaillait déjà en coulisse au maintien de l’équipe en régionale 3. Après avoir rencontré toutes les personnes concernées, il avait dans la semaine la certitude que tout l’effectif allait rester et aurait le renfort de trois jeunes joueurs de l’équipe B, bien décidés à se montrer à la hauteur du challenge en s’investissant comme il se doit. Pour le coach, la solution sera trouvée en interne.

Les seniors A défendront bien leurs chances en régionale 3

Les féminines A double finalistes, les féminines B en gros progrès
Chez les dames, on a fait mieux que se maintenir, il faut dire que l’objectif était clair: le doublé, en coupe et en championnat. Malheureusement, par deux fois, les protégées de Miloud Madjidi ont raté la dernière marche. Premières de leur poule, brillamment qualifiées pour la finale de cette accession régionale, elles sont tombées sur un os, la réserve Liévinoise. Défaites 3-2 dans le bassin minier au match aller, les Lilléroises ont cédé une seconde fois à domicile, devant un public venu en masse au Cosec (1-3). Dommage, d’autant que Lillers retrouvait Liévin en demi-finale de coupe du Pas-de-Calais deux semaines plus tard, et que là, la victoire était au rendez-vous. Qualifiées pour la finale donc, les artésiennes avait à coeur de remporter au moins un titre, mais face à une équipe C de la Stella Calais quelque peu renforcée, les Lilléroises n’ont pas su faire face. Défaite trois manches à une.
La belle surprise est venue des seniors féminine B engagées en championnat avec pas mal de jeunes qui démarraient. Coachées par David Duriez, le groupe a certes terminé 11e sur 12 de sa poule, mais les progrés entrevus sont énormes, et la marge de progression importante encore.

 

Les seniors A dames ont connu deux finales cette saison

Besoin de bras, et d’une nouvelle salle
D’un point de vue extra sportif, Eric Fauvel a tenu a avertir tout le monde, le Volley Artois-Lys Lillers a plus que jamais besoin de bénévoles, notamment sur les deux gros événements qui ramènent de l’argent dans les caisses du club pour être très clair, la Fête de la jeunesse et le banquet du volley. Si les finances sont saines et bien dans le positif, ce sont bien les recettes générées sur ces deux manifestations font vivre la structure. Problème: toujours les mêmes derrière le bar, au service, pour débarrasser, des gens de bonne volonté qui ne font pas nécessairement partie du club, les épouses, les enfants… des gens qui saturent tout simplement. L’appel est lancé. Enfin, on rappellera qu’il est désormais impossible pour le club de volley lillérois d’organiser une finale de coupe par exemple, étant donnée la vétusté de la salle Jules-Noël. À ce sujet, bizzarement, aucun arbitre ne s’est déplacé cette saison à Lillers pour officier. L’accueil précaire n’y est peut-être pas étranger. A. Top

Commentaire (0)

Le réfectoire du Lycée Anatole-France de Lillers bien parti pour s’agrandir

Publié le 06 juin 2013 par Administrateur

La commission permanente du Conseil régional, en date du 16 mai dernier, est venu apporter une bonne nouvelle. Dans une des délibérations, on peut en effet lire qu’en raison de l’augmentation des demi-pensionnaires, le réfectoire du lycée Anatole-France de Lillers ne peut plus accueillir l’ensemble des élèves inscrits en demi-pension. La somme de 745 000 euros a été votée afin de lancer les travaux d’extension de la salle de restauration de l’établissement. Ce vendredi, une réunion aura lieu au lycée… la date de début des travaux devrait donc être connue demain. Affaire à suivre! 62190.fr

Commentaire (1)

CaKtus présente Sylvain Julien dans Iopido [ou l’inverse] avec la Comédie de Béthune au Palace de Lillers: attention, dernières places disponibles!

Publié le 05 juin 2013 par Administrateur

Photo: Grégory Edelein© tous droits réservés.

Iopido sera le dernier spectacle de la saison Théâtràlillers, en partenariat avec la Comédie de Béthune. Il reste quelques places disponibles… mieux vaut se dépêcher, ça promet d’être exceptionnel. Le pitch: « Un homme plutôt anguleux à l’énergie débordante, un peu fou peut-être mais pas bien méchant. Pour éviter de tourner en rond et en hommage à un lointain ancêtre qui a inventé la roue, il a choisi les cerceaux comme un moyen d’exister, comme une manière de raconter le monde et de dessiner l’espace, d’être vivant. Face à ces formes pures, il aime sentir toute l’imperfection de sa condition humaine et à en jouer. Car il est joueur. Jongleur, manipulateur d’objets, magicien, dompteur de cerceaux, adepte du hul-hoop, il navigue d’images inattendues en gestes improbables. Un spectacle époustoufflant, plein d’humour et de dextérité ». Le jeudi 6 juin à 20 h, au Palace, rue d’Aire à Lillers. Spectacle à partir de 12 ans. Tarifs : 1,50 € pour les Lillérois, 3€ pour les non Lillérois (gratuit pour les moins de 12 ans.Réservations obligatoires au 03 21 61 64 64. Plus d’infos, des photos, sur le site de Iopido… SR: 62190.fr

Commentaire (0)

La légende des princes irlandais remet le couvert les 7 et 8 juin à Ferfay

Publié le 04 juin 2013 par Administrateur

Vendredi et samedi, l’association la Scyrendale présentait sa nouvelle version de la Légende des princes irlandais dans le théâtre de verdure de Ferfay. Depuis 2007 et la grande première du son et lumière mis en scène par Dominique Martens, les bénévoles, les figurants réussissent toujours à se renouveler… encore des nouveautés cette année, pour le plus grand plaisir des habitués. Deuxième volet de ce cru 2013, vendredi 7 et samedi 8 juin. Chaque année, si la base est la même, la représentation, elle, est différente. On ne se substitue pas à l’histoire, enfin à la légende plutôt. Nous sommes au VIIe siècle, Lugle et Luglien, deux princes Irlandais, abandonnent tout prestige et partent en pèlerinage à Rome, accompagnés de leurs serviteurs et du moine Erkambode. Sur leur chemin, ils accomplissent des miracles, mais croisent de dangereux brigands, à Hurionville… assoiffés de sang dans la vallée de Scyrendale… Près de 400 figurants, des chevaux majestueux, quelques anachronismes drôlissimes via des jeux de mots croustillants, de la danse, des jeux de lumières virevoltants… le spectacle vaut franchement le détour et l’on comprend, passées les deux petites heures de représentation, pourquoi la chose plait autant. 62190.fr
Session de rattrapage ce week-end, les 7 et 8 juin à Ferfay (en bordure du Bois de Saint-Pierre) informations et réservations au 03 21 65 31 29.


 

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here